Nick Cave !

Le nouveau disque de Nick Cave & The Bad Seeds, leur quinzième album studio, se faisait désirer depuis Dig, Lazarus, Dig !!! en 2008. Entre-temps, leur leader s’était lancé dans des projets parallèles comme Grinderman, une formation qui revenait au rock abrasif et brut de décoffrage de ses débuts avec The Birthday Party, et l’écriture de musique de films avec son compère Warren Ellis. On le retrouve (enfin) aujourd’hui, au sommet de son art, avec Push the sky away, un album d’une richesse et d’une douceur littéralement inouïes, bientôt suivi de concerts attendus comme le retour du Messie !

les oeuvres
les thèmes

# Reprises

Infatigable passeur, érudit et passionné, d’une tradition qui va du blues au punk, Nick Cave ne cesse de puiser dans ces influences prestigieuses et d’en proposer une réécriture souvent extrême pour en saisir l’essence même, loin d’un trop grand respect formel. La boucle est bouclée quand des artistes d’horizons divers le reprennent à leur tour : Metallica (« Loverman »), The Arctic Monkeys (« Red Right Hand ») ou, récompense suprême, Johnny Cash, dont il avait adapté « The Singer » et qui donne, à la fin de sa vie, une superbe version de « The Mercy Seat ».

Disque - Mute - 1986
Kicking Against the Pricks
Nick Cave & The Bad Seeds
Disque - Sony - 1965
Father of the Delta Blues
Son House
Disque - Columbia - 2000
American III : Solitary Man
Johnny Cash

# Country & western

L’Australien est absolument fasciné par le Far West américain, un monde où tout est à inventer, où la loi se heurte à l’anarchie et la religion à la violence, au milieu de décors arides et majestueux. D’où son amour pour la musique country et pour le western crépusculaire, un genre qu’il adaptera à l’histoire - tout aussi folle et tragique - de son propre pays, en écrivant le scénario épique de The Proposition.

Disque - Columbia - 2000
American III : Solitary Man
Johnny Cash
Film - Twentieth Century Fox - 1955
La Nuit du chasseur
Charles Laughton
Film - Sony Pictures - 2005
The Proposition
John Hillcoat

# Blues

Sans être un chanteur de blues stricto sensu, Cave est probablement l’artiste contemporain le plus proche des racines brutes de cette musique, par l’esprit et par l’intensité de ses performances. Qu’il interprète des classiques du genre comme « I’m Gonna Kill That Woman » de John Lee Hooker, « John The Revelator » de Blind Willie Johnson, « I Feel So Good » de J.B. Lenoir, ou qu’il en écrive une version hyper moderne sur son dernier album (« Higgs Boson Blues » !), Nick Cave crache le blues comme si sa vie en dépendait. Ce qui est probablement le cas ...

Disque - Bad Seed Limited - 2013
Push The Sky Away
Nick Cave & The Bad Seeds
Disque - Sony - 1965
Father of the Delta Blues
Son House
Disque - Sony - 1965Wild Side Video - 2003
Martin Scorcese présente : The Soul of a Man
Wim Wenders
Livre - Rivages Rouge - 2009
Feel Like Going Home
Peter Guralnick

# Death songs

Les chansons de mort et de meurtre sont une tradition anglo-saxonne importée en Amérique – et tout particulièrement dans le Sud – par les colons blancs (une population qui incluait elle-même pas mal de meurtriers...). Elles ont par la suite été adaptées dans tous les styles de musique populaire américaine, du folk « Long Black Veil » à la pop « Hey Joe » en passant par le blues « Death Letter » et la country (« Folsom Prison Blues » de Johnny Cash, dans laquelle le narrateur raconte avoir « tué un homme à Reno juste pour le regarder mourir »)... Cave reprendra un grand nombre de ces titres, avant de leur consacrer un album entier !

Disque - Mute - 1986
Kicking Against the Pricks
Nick Cave & The Bad Seeds
Disque - EMI Import - 1996
Murder Ballads
Nick Cave & The Bad Seeds
Disque - Columbia - 2000
American III : Solitary Man
Johnny Cash

# Southern Gothic

Ce genre littéraire, inspiré du roman gothique européen, est indissociable du Sud des États-Unis. Avec ses ambiances lourdes et inquiétantes mélangeant fantastique, surnaturel, horreur, poids de la religion et moites fantasmes sexuels, il ne pouvait qu’inspirer Nick Cave : son premier roman s’inscrit résolument dans cette tradition dont les représentants les plus célèbres sont Edgar Poe, William Faulkner, Flannery O’Connor ou, aujourd’hui, William Gay.

Livre - Folio - 2010
La Mort au crépuscule
William Gay
Livre - Le livre de poche - 1832 -1845
Histoires extraordinaires
Edgar Allan Poe
BD - Noire Méduse éditions - 2012
Dernier été du vieux monde
Luc Navette Jean

# Berlin

Au milieu des années 1980, après Melbourne et Londres, Nick Cave et les Bad Seeds s’installent à Berlin, une ville qui attire de nombreux artistes, notamment depuis que David Bowie est venu y chercher l’inspiration et y enregistrer sa célèbre trilogie. Véritable champ de ruines où tout est à reconstruire, à cheval entre passé et futur, toujours coupée en deux par le sinistre mur mais vibrante et magnétique, la mégalopole allemande est emblématique d’une époque à la fois glaciale et brûlante.

Disque - Mute - 1986
Kicking Against the Pricks
Nick Cave & The Bad Seeds
Disque - EMI - 1977
Low
David Bowie
Film - Arte Vidéo - 1987
Les Ailes du Désir
Wim Wenders

# Australie

Le désert australien et ses puissantes vibrations telluriques ont marqué Nick Cave à vie. Pas étonnant qu’il soit fasciné par les États-Unis : l’histoire de ces deux pays est terriblement similaire, entre péché originel (un génocide qui ne dit pas son nom) et modernité flamboyante. Avant Nick Cave, la musique populaire australienne avait engendré le meilleur, avec The Saints, comme le pire, en la personne de Kylie Minogue. À la surprise générale, Cave offre à cette dernière une crédibilité en béton armé en l’invitant à chanter avec lui… Par pur patriotisme ?

Disque - Bad Seed Limited - 2013
Push The Sky Away
Nick Cave & The Bad Seeds
Disque - EMI Import - 1996
Murder Ballads
Nick Cave & The Bad Seeds
Film - Sony Pictures - 2005
The Proposition
John Hillcoat

# Religion & mythes

La religion est au cœur même de l’œuvre de Nick Cave, dans ses titres d’albums, de chansons ou de livres, fréquemment tirés de la Bible, dans ses textes, dans ses musiques souvent proches d’un gospel détraqué, dans ses visuels, voire dans ses postures christiques… Aujourd’hui, il préfère évoquer son intérêt pour les mythes ancestraux et leurs interprétations contemporaines. Quoi qu’il en soit, qu’il se réfère aux anges ou aux sirènes, il semble toujours vouloir s’extraire de notre monde quotidien bassement matériel...

Film - Arte Vidéo - 1987
Les Ailes du Désir
Wim Wenders
Film - Twentieth Century Fox - 1955
La Nuit du chasseur
Charles Laughton
Livre - Points - 2012
Et l’âne vit l’ange
Nick Cave

Pendant ce temps là ...