La loi des séries

Quand Oz a débarqué sur les écrans, ce fut un premier choc. Puis arrivèrent Les Soprano, Lost, Deadwood, Six Feet Under... On n'avait pas vu une telle créativité depuis le cinéma de la fin des années soixante. The Wire (Sur Ecoute), Breaking Bad, ou récemment True Detective ont achevé de convaincre les derniers sceptiques : la télévision offre désormais des fictions d'un niveau et d'une liberté de ton qui font pâlir les réalisateurs de films les plus courus d'Hollywood. Les auteurs, désormais bombardés « showrunners », sont ainsi devenus les nouveaux patrons du dispositif de création. Ce sont eux qui redorent désormais le blason de « l'usine à rêves ». Les séries cultes ont même droit à une deuxième vie grâce à des « spin-off » tels que Better Call Saul, qui remet en selle l'avocat pourri de Breaking Bad. Previously on...

les oeuvres
les thèmes

# Prise de contrôle

« L'ancienne génération ne passait pas le témoin. Il a fallu le leur arracher », résumera Spielberg pour raconter la prise de pouvoir des réalisateurs comme Michael Cimino, Francis F. Coppola, Brian De Palma... pour construire ce qu'on appellera « le Nouvel Hollywood ». Avec le déferlement des séries TV de qualité, on assiste depuis une quinzaine d'années à une nouvelle mutation : les auteurs sont devenus les vrais patrons. Ils en ont profité pour imposer leurs univers peuplés de trolls, de zombies, de patron d'agence de pub ou encore de prof de chimie au passe-temps un peu trouble. Et on voit maintenant les réalisateurs de films les plus passionnants s'intéresser à leur tour au petit écran !

2014
The Knick
J. Amiel
M. Begler
20141972
Le Parrain (la matrice)
Francis Ford Coppola
Livre - La Martinière - 2013
Des Hommes tourmentés - Le nouvel âge d'or des séries
Brett Martin

# Du héros à l'infréquentable

Quand il a été créé, en 1933, Superman n'avait pas de défaut, il incarnait l'ordre, la justice et la morale. Peu à peu, avec Chandler, Hammett et le film noir, jusqu'aux contre-cultures des années soixante, le « mal » n'est plus clairement identifiable et, histoire de rester crédible, celui qui le combat a, parfois, des comportements jugés limites par la morale. Cela donne l'Inspecteur Harry. On franchit carrément la ligne rouge avec Nicholas Brody, Dexter, Omar ou Saul Goodman. On ne s'identifie plus forcément au personnage dont on suit les aventures, et l'on ne cautionne plus ses actes : on contemple simplement sa chute.

Livre - La Martinière - 20132015
Better Call Saul
Vince Gilligan
Peter Gould
Livre - La Martinière - 201320151997
OZ
Tom Fontana
Livre - La Martinière - 2013201519972011
Homeland
Gansa
Alex
Gordon
Howard
Livre - La Martinière - 20132015199720111967
Le Prisonnier
George Markstein
Patrick McGoohan

# Seconds rôles

Les séries permettent de développer des histoires sans contrainte de temps. Elles en profitent pour faire la place belle aux personnages secondaires. A l'exemple de Jennifer Melfi, la psy de Tony Soprano, ils ne font pas qu'assister le héros, mais souvent ils le révèlent à lui-même. Ces personnages prennent parfois, de façon inattendue, une telle épaisseur, à l'instar de Saul Goodman, qu'ils deviennent le centre de gravité d'une nouvelle création. A quand un « spin- off » qui donnerait enfin le premier rôle à Miss Moneypenny ?

Livre - La Martinière - 201320151997201119672015
Better Call Saul
Vince Gilligan
Peter Gould
Livre - La Martinière - 2013201519972011196720152014
Fargo
Noah Hawley
Livre - Casterman - 2013
Lastman
Balak
Sanlaville
Vivès
Livre - Folio - 2005
Doggy bag
Philippe Djian

# Vies ordinaires

Que ce soient l'hôpital, la prison, les pompes funèbres, ou le cabinet d'un psychiatre, la série investit souvent les lieux – et les obsessions - de notre vie quotidienne. Elle se déroule en bas de chez nous. C'est peut-être même la clé de la réussite de Plus Belle la Vie, qui, entre la salle d'attente du médecin et le café du coin, traite des problèmes domestiques, de l'homosexualité honteuse, de la solitude des personnes âgées. L'épicentre de Breaking Bad n'est pas le labo clandestin abrité dans les sous-sols de la blanchisserie, mais le domicile familial des White : c'est là que tout se joue, se noue et se dénoue. Avec nos illusions, nos névroses ou nos espoirs, nous sommes tous des personnages de série.

Livre - Folio - 20052012
Les Revenants
Fabrice Gobert
Livre - Folio - 200520122014
Fargo
Noah Hawley
Livre - Folio - 2005201220142014
The Knick
J. Amiel
M. Begler

# Autre temps, nouvelle économie

Le cinéma a d'abord rassemblé les gens dans les salles. Puis la télévision les a dispersés pour mieux leur imposer des programmes consensuels tronçonnés par la publicité. Ce sont les chaînes payantes par abonnement comme HBO ou Canal+, débarrassées de la nécessité de plaire au plus grand nombre – et de ne choquer personne - qui vont donner aux producteurs les moyens d'être audacieux. Oz est lancé en 1997 sur HBO, championne toutes catégories, puisqu'elle diffusera par la suite Les Soprano, Six Feet Under, The Wire, ou encore Game of Thrones. Aujourd'hui ce sont les plate-formes de distribution comme Netflix (House of Cards) ou Amazon (Woody Allen) qui se lancent dans l'aventure. A suivre...

Livre - La Martinière - 2013
Des Hommes tourmentés - Le nouvel âge d'or des séries
Brett Martin
Livre - 1992
La Télé, dix ans d'histoires secrètes
E Chamard P. Kieffer
M

# A l'origine était le verbe

Le point commun de toutes les séries remarquables est la qualité de l'écriture. Journaliste, enseignant, scénariste de profession, quelle que soit leur profession d'origine, tous les « showrunners » de talent sont avant toute chose des gens de lettres et de remarquables écrivains. Talent que l'on retrouve aussi bien dans la construction des récits que dans les dialogues. Du verbe à l'image... et retour.

Livre - 19922013
True Detective
Nic Pizzolatto
Livre - Sonatine - 2012
Baltimore
David Simon
Livre - Livre de Poche - 1600 - 1605
Hamlet - Othello - Macbeth
William Shakespeare

Pendant ce temps là ...