Culture et politique

Dans son François Mitterrand, l'historien Michel Winock raconte le premier déjeuner du futur Président avec Michel Rocard, en 1974. Enarque, inspecteur des Finances, féru de chiffres, ce dernier confie à ses amis, à la sortie : «Quelle incompétence !» Mitterrand, lui, dit à son entourage : «Quelle inculture...» Tout est dit : «Tonton» a toujours préféré la littérature et l'histoire à l'aridité économico-administrative, s'inscrivant ainsi dans cette tradition française selon laquelle nous respectons plus, chez nos dirigeants, le savoir que le savoir-faire, les grands orateurs qu’incarne à merveille Jean Gabin dans Le Président d’Henri Verneuil... Consacré par la Révolution française puis par l'affaire Dreyfus, ce lien particulier entre culture et politique, entre intellectuels et gouvernants, n'est pourtant pas exempt d'effets pervers. Et ce n'est pas autant qu'on le croit une spécificité française...

les oeuvres
les thèmes

# Mitterrand l'artiste

Vingt ans après sa mort, le 8 janvier 1996, l'évocation des légendes mitterrandiennes bat son plein. Dont celle-ci, qu'il forgea lui-même de son vivant : celle du fin lettré, du politique qui préférait la littérature ou l'histoire à l'économie et menait une vie secrète avec Anne Pingeot, conservatrice au musée d'Orsay et spécialiste de la sculpture du XIXe siècle. Pourtant, dans les rapports de Mitterrand avec la culture, la politique n'est jamais loin : les nominations à la tête des institutions culturelles, comme les grands projets, sont des instruments du pouvoir. Et les écrivains servent avant tout à lui écrire des discours...

Livre - Stock - 2014
La Captive de Mitterrand
David Le Bailly
Livre - Points Seuil - 1993
Grand amour
Erik Orsenna
Livre - 13ème note - 2016
Le roman Mitterrand
Revue Charles N°16

# Mécènes et hommes de cour

Paradoxe français : nos valeurs doivent beaucoup aux artistes, mais s'ils les ont souvent imposées en bataillant contre le pouvoir, ils entretiennent avec lui une relation de dépendance. Dans notre Etat centralisé et interventionniste en matière culturelle, le poids de la commande publique (et plus largement le nombre de postes à occuper et des récompenses à recevoir) conditionne plus qu'ailleurs le travail des intellectuels. Et il n'y a qu'un pas de «l'intellectuel engagé» à «l'artiste de cour», qui par conviction ou fascination se met au service du gouvernement.

Livre - Arléa - 2009
La Désobéissance de l'architecte
Renzo Piano
Livre - Plon - 2012
Les écrivains qui ont fait la République
Alain-Gérard Slama
Livre - Tempus Perrin - 1986
Les intellectuels en France depuis l'affaire Dreyfus
Jean-François Pascal
Sirinelli Ory
Livre - Points Seuil - 1993
Grand amour
Erik Orsenna

# L'exception française, un mythe ?

Une Révolution née des Lumières, des intellectuels engagés, la figure du souverain lettré... Il y a bien une exception française dans les rapports entre culture et politique. Mais attention au complexe de supériorité ! Pour ne citer que lui, Winston Churchill (1874-1965) n'avait rien à envier à nos Présidents si pénétrés d'histoire et de littérature, de De Gaulle à Mitterrand. Le premier livre d'un Barack Obama alors débutant, il y a vingt ans, montre une envergure (et une plume) à faire pâlir Sarkozy ou Hollande. Et dans les années 70, aux Etats-Unis comme dans le bloc soviétique, intellectuels et artistes ont pesé sur le cours des événements comme cela n'est pas arrivé depuis fort longtemps en France.

Livre - Plon - 2012
Les écrivains qui ont fait la République
Alain-Gérard Slama
Livre - Points Seuil - 1995
Les Rêves de mon père
Barack Obama
Vidéo - Warner Bros. - 1976
Les Hommes du Président
Alan J. Paluka
Audio - 1974
Egon Bondy's Happy Hearts Club
The Plastic People of the Universe

# Politique-fiction

Pour un pays où écrivains et puissants se côtoient d'aussi près, la France n'a étonnamment inspiré que peu de fictions politiques crédibles et de qualité, alors que le genre prospère depuis longtemps aux Etats-Unis, au cinéma (le classique Les Hommes du Président a 40 ans) et désormais à la télévision (House of Cards, mais aussi la méconnue Boss). Deux séries à venir cherchent à inverser la tendance en s'ancrant dans la politique locale, Baron Noir (avec Kad Merad en député-maire de Dunkerque) et Marseille (avec Gérard Depardieu en maire de la cité phocéenne). L'objectif, dans les deux cas : explorer, au plus près, les bas-fonds du pouvoir.

Livre - Points Seuil - 1993
Grand amour
Erik Orsenna
Vidéo - Canal + - 2016
Baron noir
Jean-Baptiste Eric
Delafon Benzekri
Vidéo - Warner Bros. - 1976
Les Hommes du Président
Alan J. Paluka
Video - Metropolitan Video - 2011
Boss

Pendant ce temps là ...