Charles Baudelaire

Drogué, syphilitique, toujours endetté malgré une fortune qu’il a dilapidée, fréquentant le monde de la rue et les prostituées plutôt que les salons, condamné par la justice pour atteinte à la morale, conspué par la presse, Baudelaire a placé la barre très haut. Malgré cela, près de cent cinquante ans après sa mort, son influence ne s’est jamais flétrie et l’ombre de son génie plane sur beaucoup d’œuvres d’artistes, écrivains ou musiciens. Mick Jagger, par exemple, a déclaré un jour que «Sympathy for the Devil vient de mes livres de Baudelaire ». Pour célébrer les deux cents ans de la naissance du “peintre de la vie moderne" qui exhortait les artistes à trouver la beauté non pas dans la nature, l'histoire ou les mythes privilégiés par le romantisme, mais dans le monde urbain laid et malade qui les entoure - et qui a également livré à la postérité plusieurs essais importants sur la peinture et les arts en général - nous nous sommes lancés dans une sélection… subjective. Forcément subjective.

< La sélection >

FERMER

Cherchez ce titre dans votre bibliothèque :

En Numérique - En Physique

Les autres titres du même auteur :

En Numérique - En Physique
  • Prêt Numérique en Bibliothèque : 3612225997897
    Localiser

    Les Fleurs du mal

    Charles Baudelaire - Livre - Poésie Gallimard - 1857

    Quand il est publié en 1857, le recueil des Fleurs du mal est accueilli avec une extrême violence qui peut se résumer sous la fameuse formule de Gustave Bourdin dans le Figaro : « L’odieux y côtoie l’ignoble ; le repoussant s’y allie à l’infect ». Deux mois plus tard, c’est le procès et la condamnation pour « outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs ». La réhabilitation de ce qui reste comme une œuvre majeure de la littérature française ne viendra que le 31 mai 1949. Rejetant le réalisme et le positivisme contemporains, Baudelaire écrit en 1846 : « La première affaire d’un artiste est de substituer l’homme à la nature et de protester contre elle. Cette protestation ne se fait pas de parti pris, froidement, comme un code ou une rhétorique, elle est emportée et naïve, comme le vice, comme la passion, comme l’appétit. » 

  • Prêt Numérique en Bibliothèque : 3612225952926
    Localiser

    Histoires extraordinaires

    Edgar Allan Poe - Livre - Livre de poche - 1856

    Beaucoup de jeunes lecteurs d’histoires fantastiques ont découvert Baudelaire sans le savoir en lisant les Histoires extraordinaires d’Edgar Allan Poe. C’est en effet lui qui a traduit les histoires de l’américain qui allaient inspirer plus d’une vocation. On a souvent dit que Baudelaire avait trouvé dans Edgar Allan Poe un « frère littéraire », tant il est vrai que les thèmes et les principes poétiques des deux hommes sont proches. Baudelaire le reconnaîtra : « La première fois que j’ai ouvert un livre de lui, j’ai vu, avec épouvante et ravissement, non seulement des sujets rêvés par moi, mais des phrases pensées par moi, et écrites par lui vingt ans auparavant. » Les détracteurs de Baudelaire iront jusqu’à en faire un imitateur de Poe. En 1865 il s’en défend : « J’ai perdu beaucoup de temps à traduire Edgar Poe, et le grand bénéfice que j’en ai tiré, c’est que quelques bonnes langues ont dit que j’avais emprunté à Poe mes poésies, lesquelles étaient faites dix ans avant que je connusse les œuvres de ce dernier. »

    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Nick Cave !
  • Prêt Numérique en Bibliothèque : 9782080209030
    Voir la vidéo
    Localiser

    Crénom, Baudelaire !

    Jean Teulé - Livre - Mialet Barrault - 2020

    “Il n'aimait personne, pas même lui-même, puisqu'il se mettait dans le tas. « Mécontent de tous et mécontent de moi », disait-il. Il avait également une autre phrase sur lui que j'adore : « Si j'avais un fils qui me ressemble, je le tuerais par horreur de moi-même. » C'était un type absolument perdu, désespéré, dans un monde qu'il jugeait abject, et qui avait décidé de sublimer cette laideur. C'est toute son œuvre : « pétrir la boue pour en extraire de l'or ». On a tous une partie sombre en nous, lui la cultivait à outrance.” Jean Teulé - Le Point

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Blood on the Tracks

    Bob Dylan - Audio - Columbia - 1975

    Dans l’arbre généalogique - touffu - des références artistiques de Bob Dylan, on trouvera facilement une feuille avec le nom de Charles Baudelaire écrit dessus. Comme beaucoup des chanteurs issus de la scène folk des années soixante et d’écrivains avant eux depuis les années vingt, la bohème culturelle française, jusqu’à l’existentialisme et les histoires des jazzmen noirs-américains venus chercher à Paris une reconnaissance qui leur était interdite en Amérique, a marqué Bob Dylan au point d’y faire référence à plusieurs reprises, notamment dans une des (nombreuses) versions de “Tangled Up in Blue” dans laquelle il chante : Then she opened up a book of poems / And she started quotin’ it to me / It was written by Charles Baudelaire / Or some Italian poet from the thirteenth century / And every one of them words rang true / And glowed like burnin’ coal

  • Le tumulte de Paris

    Eric Hazan - Livre - La Fabrique - 2021

    Écrivain, éditeur, chirurgien, historien, Eric Hazan connaît certainement mieux Paris que le fond de sa poche. Il a d’ailleurs écrit un des plus beaux livres sur le sujet avec L'Invention de Paris, il n'y a pas de pas perdus (2012). Ici, en une trentaine de thématiques abordées sur quelques pages, Eric Hazan nous parle de Paris et de l’évolution des cafés, des passages cloutés ou encore des écrivains parisiens. “Au XIXe siècle donc, je vois trois personnages dont l’œuvre a une trame tissée avec le fil parisien, trois personnages qui ont marqué la ville au même titre que de grands monuments de pierre. Il s’agit de Balzac, Baudelaire et Hugo. Ils étaient presque contemporains, ils se connaissaient, à des degrés divers.” 

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Horses

    Patti Smith - Audio - RCA - 1975

    La première fois où elle a débarqué à Paris, en 1969, avec sa sœur Linda, Patti Smith a habité pendant trois mois au numéro 9 de la rue Campagne-Première, dans une petite chambre à quelques rues du cimetière du Montparnasse où repose Baudelaire et dont elle a fait des photos de la tombe. Avec Jimi Hendrix, William Blake, William Burroughs, Robert Mapplethorpe, Samuel Beckett, Pier Paolo Pasolini, Jim Morrison, Rimbaud et Verlaine et quelques dizaines d’autres, Baudelaire fait partie des fantômes qui suivent Patti Smith et qui inspirent celle qui fût poétesse avant de monter sur scène devant des foules compactes chanter Because The Night ou Gloria. Sur la photo signée Robert Mapplethorpe pour Horses, son premier album en 1975, elle pose en veste noire et chemise blanche. Son “costume de Baudelaire”...  

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Charles et Léo - Les fleurs du mal

    Jean-Louis Murat - Audio - PIAS - 2007

    Il existe des dizaines d’enregistrements de poèmes de Baudelaire par des gens aussi différents que Gainsbourg, Mylène Farmer, Georges Chelon… mais seul Léo Ferré lui a consacré trois albums (dont le dernier publié à titre posthume) pour lesquels il a mis en musique une cinquantaine de poèmes de Baudelaire. Jean-Louis Murat avait déjà enregistré Réversibilité sur son disque Dolorès (1996), et c’est suite à la proposition des héritiers de Ferré qu’il a choisi onze poèmes mis en musique à l’état de maquette par Léo, d’où le titre Charles et Léo. CQFD

  • Cinq poèmes de Charles Baudelaire

    Claude Debussy - Audio - 1887 - 1889

    L’œuvre de Baudelaire a inspiré même les musiciens. Les Cinq poèmes de CharlesBaudelaire constituent un cycle pour chant et piano de Claude Debussy, sur des poèmes tirés des Fleurs du mal (Le Balcon 1888, Harmonie du soir 1889, Le jet d'eau 1889, Recueillement, et La mort des amants 1887). Comme si une malédiction suivait Les Fleurs du mal et tout ce qui s’en approche, ces cinq pièces sont mal accueillies par les milieux musicaux parisiens, en raison de l'influence wagnérienne qu'elles révèlent. John Adams les a orchestrées en 1994 et il en a lui-même dirigé une représentation le 28 février 2020 à l’Auditorium de Radio France. A partir de 24:10 sur la vidéo

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Paradis artificiel(s)

    Philippe Cohen Solal - Audio - YA BASTA RECORDS - 2018

    Le club des Hashischins est un groupement voué à l’étude et à l’expérience de drogues (principalement le haschisch) fondé à Paris par le docteur Jacques-Joseph Moreau de Tours en 1844 et actif jusqu’en 1849. Les séances mensuelles ont lieu chez le peintre Joseph Ferdinand Boissard de Boisdenier à l'Hôtel de Lauzun sur l’île Saint-Louis, dans un appartement loué au peintre par le baron Jérôme Pichon. De nombreux hommes de lettres et artistes français de cette époque ont fait des passages dans le club des Hashischins lors de ces séances Delacroix, Gérard de Nerval, Dumas, Victor Hugo et bien sûr Baudelaire. En 2018 le musicien Philippe Cohen Solal (Gotan Project) a fait renaître, le temps de quatre soirées musicales, le club en hommage à Baudelaire. 

  • Cinq semaines en ballon

    Jules Verne - Livre - Livre de poche - 1863

    Comme beaucoup de jeunes gens de sa génération, Jules Verne découvre Poe grâce au travail de traduction du poète Charles Baudelaire. Et, sans doute aucun, il exerça sur l’écrivain nantais une influence certaine. D’ailleurs, Jules Verne consacrera au poète un long article Edgard Poe et ses œuvres dans la revue le Magasin des Familles, dans lequel il publia par ailleurs sa première nouvelle. 

  • Prêt Numérique en Bibliothèque : 9782070409341
    Localiser

    Le Père Goriot

    Honoré de Balzac - Livre - Gallimard - 1834

    L’admiration de Baudelaire pour Balzac est immense. Balzac est pour lui  “ ce prodigieux météore qui couvrira notre pays d’un nuage de gloire, comme un orient bizarre et exceptionnel, comme une aurore polaire inondant le désert glacé de ses lumières féériques”. Et aussi le définitif : “ Chacun, chez Balzac, même les portières, a du génie. » Baudelaire 

  • Prêt Numérique en Bibliothèque : 9782290213735
    Localiser

    Poésies, Une saison en enfer, Illuminations

    Arthur Rimbaud - Livre - Poésie Gallimard - 1873 - 1875

    « Baudelaire est le premier voyant, roi des poètes, un vrai Dieu. » Arthur Rimbaud


Les Fleurs du mal
Charles Baudelaire

Histoires extraordinaires
Edgar Allan Poe

Crénom, Baudelaire !
Jean Teulé

Blood on the Tracks
Bob Dylan

Le tumulte de Paris
Eric Hazan

Horses
Patti Smith

Charles et Léo - Les fleurs du mal
Jean-Louis Murat

Cinq poèmes de Charles Baudelaire
Claude Debussy

Paradis artificiel(s)
Philippe Cohen Solal

Cinq semaines en ballon
Jules Verne

Le Père Goriot
Honoré de Balzac

Poésies, Une saison en enfer, Illuminations
Arthur Rimbaud

Dans cette sélection

  • Charles Baudelaire | Les Fleurs du mal
  • Edgar Allan Poe | Histoires extraordinaires
  • Jean Teulé | Crénom, Baudelaire !
  • Bob Dylan | Blood on the Tracks
  • Eric Hazan | Le tumulte de Paris
  • Patti Smith | Horses
  • Jean-Louis Murat | Charles et Léo – Les fleurs du mal
  • Claude Debussy | Cinq poèmes de Charles Baudelaire
  • Philippe Cohen Solal | Paradis artificiel(s)
  • Jules Verne | Cinq semaines en ballon
  • Honoré de Balzac | Le Père Goriot
  • Arthur Rimbaud | Poésies, Une saison en enfer, Illuminations

la playlist

Vous aimez ? partagez :-)