L’œil de Capa

Robert Capa a probablement été le photo-reporter le plus célèbre du XXème siècle, grâce à ses photos de guerre prises au plus près des combats, conformément à sa devise : « Si tes photos ne sont pas assez bonnes, c’est que tu n’es pas assez près. » Sa vie tumultueuse – et sa mort, dans l’exercice de son métier – ont fait de lui une sorte d’aventurier héroïque qui inspire encore aujourd’hui nombre d’auteurs de films et de romans. La découverte, il y a quelques années, de sa légendaire « valise mexicaine », contenant des négatifs inédits de la guerre d’Espagne et considérée comme perdue depuis 1939, ajoute un nouveau chapitre au mythe Capa. Ces clichés sont exposés jusqu’au 30 juin 2013, au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

les oeuvres
les thèmes

# La guerre d’Espagne

La guerre d’Espagne opposa de 1936 à 1939 le camp des républicains à celui des nationalistes, rebelles putschistes menés par le général Franco. Ces derniers finirent par l’emporter et par établir une dictature qui allait étouffer l’Espagne pendant trente-six ans. Avant cette issue tragique, ce combat fut une véritable bouffée d’espoir pour tous les révolutionnaires de la planète – les républicains étaient soutenus par les communistes, les anarchistes et de nombreux intellectuels du monde entier – ainsi qu’un véritable vivier d’expériences socialistes telle que la collectivisation des terres et des usines.

Livre - Actes Sud - 2011
La Valise mexicaine
Collectif
Livre - Gallimard - 1940
Pour qui sonne le glas
Hemingway
Ernest
Livre - Folio - 1938
L’espoir
André Malraux
Film - Arte éditions - 2012
Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2
Joris Ivens

# Capa, ce héros

De Budapest, où il est né et dont il est chassé pour ses activités politiques, à l’Indochine où il meurt en sautant sur une mine, en passant par Berlin qu’il quitte pour fuir le nazisme ; Paris où il côtoie tous les grands artistes de l’époque à Montparnasse ; la guerre d’Espagne où il perd tragiquement son grand amour ; New York ; le débarquement de juin 1944 et Hollywood où il séduit, entre autres, Ingrid Bergman, la vie de Robert Capa se déroule comme un véritable roman. Intrépide aventurier, homme à femmes, artiste engagé, il a tout du héros de cinéma. Ce n’est donc pas un hasard s’il est le sujet d’au moins deux biopics à venir...

Livre - La Martinière - 2011
Robert Capa : Traces d’une légende
Bernard Lebrun
Michel Lefebvre
Livre - 10/18 - 2012
En attendant Robert Capa
Susana Fortes
Film - Naïve vision - 2006
Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende
Patrick Jeudy
Livre - Pocket - 1991
Le Temps des cerises
Dan Franck
Jean Vautrin

# L’agence Magnum

En 1947, avec Henri Cartier-Bresson, David Seymour et quelques autres grands photographes, Robert Capa crée Magnum, une coopérative photographique, dans le but de permettre aux photographes de conserver l’intégralité des droits de leurs photos, là où les agences classiques achètent tous les droits, privant ainsi les photographes de tout contrôle sur l’utilisation de leurs œuvres. Révolutionnaire un jour, révolutionnaire toujours... Et ça marche : Magnum est encore aujourd’hui l’une des plus grandes agences photo du monde et surtout l’une des plus respectées !

Livre - La Martinière - 2012
Magnum Magnum
Collectif
Livre - Seuil - 2006
L’ombre d’une photographe Gerda Taro
François Maspero
Film - Naïve vision - 2006
Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende
Patrick Jeudy

# Dans l’ombre de Capa

C’est en 1934, à Montparnasse, que celui qui s’appelle encore André Friedmann rencontre deux autres émigrés qui vont, comme lui et avec lui, changer leur destin en commençant par changer leur identité... Dawid Szymin devient David Seymour (dit « Chim ») et Gerta Pohorylle se renomme Gerda Taro. Elle sera le grand amour de la vie de Capa. Il lui enseigne la photo et ensemble ils inventent Robert Capa, signant au départ leurs photos communes de ce nouveau patronyme. Le but de ce « personnage » Capa est d’être « riche, célèbre, fascinant et américain »... Friedmann, devenu le seul Capa, y parviendra, quitte à laisser dans l’ombre – malgré lui – ses partenaires des débuts...

Livre - 10/18 - 2012
En attendant Robert Capa
Susana Fortes
Livre - Seuil - 2006
L’ombre d’une photographe Gerda Taro
François Maspero
Disque - PIAS - 2012
An Awesome Wave
J Alt

# Cinéma et littérature : influences croisées

Capa rencontre, à l’occasion de ses reportages, nombre d’intellectuels engagés comme lui dans des combats politiques. Pendant la guerre d’Espagne, puis la Seconde Guerre mondiale, il se lie d’amitié avec John Steinbeck, Ernest Hemingway ou Joris Ivens, et travaille avec eux. Plus tard, à Hollywood, celui qui s’est un temps rêvé acteur de cinéma (il en avait le physique), côtoiera de nombreuses personnalités du septième art, dont Alfred Hitchcock et Ingrid Bergman. L’engagement politique, l’amour et les images : un résumé de la vie passionnée de Capa.

Livre - La Table ronde - 1958
Il était une fois une guerre
John Steinbeck
Livre - Gallimard - 1940
Pour qui sonne le glas
Hemingway
Ernest
Film - Universal pictures - 1954
Fenêtre sur cour
Alfred Hitchcock

# Photographes de terrain et destins tragiques

Le véritable reporter photo se doit d’être au cœur de l’action, quitte à mettre sa vie en danger. Capa, qui connaissait la peur mais réussissait à la dominer pour prendre des clichés hallucinants, trouvera la mort en sautant sur une mine en Indochine en 1954. En 1937, Gerda Taro, sa compagne, avait déjà perdu la vie pendant la guerre d’Espagne… Depuis, de nombreux photographes et reporters sont ainsi morts dans l’exercice de leur métier, à l’image du célèbre photographe Larry Burrows au Vietnam en 1971, ou du français Olivier Voisin, mortellement blessé en Syrie au début de l’année 2013.

Film - Naïve vision - 2006
Robert Capa, l’homme qui voulait croire en sa légende
Patrick Jeudy
Film - Arte éditions - 1981
Le Faussaire
Volker Schlöndorff
Film - Arte éditions - 2012
Joris Ivens, cinéaste du monde vol. 2
Joris Ivens

# L’Ombre d’un doute

Capa, fervent antifasciste, a bien évidemment couvert la guerre d’Espagne du côté des républicains. Pourtant, un soupçon de mise en scène pèse depuis toujours sur sa plus célèbre photo, la mort d’un milicien fauché par une balle, parue dans Vu en septembre 1936. Les historiens débattent encore, sans d’ailleurs que leurs conclusions ne remettent en cause le génie de Capa. Cette affaire et les milliers d’autres photos et reportages « truqués » que le monde des médias a connus depuis nous forcent à nous interroger sur la « véracité » des images qui saturent plus que jamais notre société.

Livre - Actes Sud - 2011
La Valise mexicaine
Collectif
Livre - La Martinière - 2011
Robert Capa : Traces d’une légende
Bernard Lebrun
Michel Lefebvre
Livre - Points Histoire - 2003
Histoire du visuel au XXème siècle
Laurent Gervereau
Film - Arte éditions - 1981
Le Faussaire
Volker Schlöndorff

Pendant ce temps là ...