La littérature russe à Paris

Cette année, la Russie est le pays invité du Salon du Livre de Paris. L’occasion est belle de vous proposer un parcours pour lequel nous avons laissé de côté les grands classiques pour puiser dans les œuvres du 20e siècle, au cours duquel “l’âme russe” a été particulièrement secouée. Bon voyage.

les oeuvres
les thèmes

# Réalités floues

En Russie, puis en URSS, puis à nouveau en Russie, la réalité du quotidien peut être difficile à supporter. Suivant ses goûts, ses moyens et la législation en vigueur, chacun soulage ses maux comme il le peut. 

Livre - Albin Michel - 1969
Moscou-sur-Vodka
Venedikt Erofeïev
Livre - 10/18 - 1934
Roman avec cocaïne
Maurice Agueev
Livre - Folio - 1927
Morphine
Mikhaïl Boulgakov

# Grands espaces, grandes histoires

Même ramenée à ses frontières d’avant l’URSS, la Russie reste un pays aux dimensions impressionnantes (26 fois la France), la Sibérie recouvrant 80% de ce territoire. Un sacré décor pour laisser glisser son imagination.

Livre - Verdier - 2018
Le temps gelé
Mikhaïl Tarkovski
Livre - Folio - 1995
Une saga moscovite
Vassili Axionov

# Raisons d’être triste

Si l’espace est grand, il n’est pour autant pas plus facile d’échapper à la terreur, au pouvoir en place ou à la sauvagerie de l’économie libérale.

Video - 2017
Faute d’amour
Andreï Zviaguintsev
Livre - La Manufacture de livres - 2017
Transsiberian back to black
Andreï Doronine
Livre - Le Lombard - 2014
Little Tulip
Boucq Charyn

# Pouvoir de l’imagination

On le rappelle ailleurs, l’imagination est parfois l’un des seuls moyens d’échapper à la réalité, voire d’en rendre compte. Dans ce domaine, les écrivains russes nous subjuguent.

Livre - Alma Editeur - 2016
Dieux et mécanismes
Viktor Pelevine
Livre - Louison Editions - 2016
Soyez comme des enfants
Vladimir Charov

# L’âme Russe

Quand on parle de culture russe, on imagine tout de suite un poète mélancolique, un peu saoul, qui déclame des vers nostalgiques sur la Russie d’hier (il y toujours un hier, quelque soit l’époque) et la profondeur de l’âme russe. Dostoïevski ne disait-il pas : « le besoin spirituel le plus élémentaire du peuple russe est la nécessité de la souffrance » ?

Livre - Gallimard - 2010
Chagall en Russie
Joann Sfar
Livre - L’imaginaire - 1980
Correspondance à trois
Tsvetaïeva
Pasternak
Rilke
Livre - Mercure de France - 2016
Les derniers jours de Mandelstam
Vénus Khoury Ghata

Pendant ce temps là ...