Travailler

Si l’on s’en tient au discours du président de la République à l’occasion des vœux, discours de vingt minutes pendant lesquelles les mots travail et travailler ont été prononcés dix-sept fois, alors que, pendant ce temps, le gouvernement prépare la réforme des retraites et celle de l’assurance-chômage, ce n’est pas prendre de gros risques que de penser qu’en ce début d’année le travail va être au centre de l’actualité. Une bonne occasion d’aller voir ce qui se cache - ou pas - derrière ce mot. Une première sélection subjective, oh combien subjective !

Bonne année à toutes et tous.

< La sélection >

FERMER

Cherchez ce titre dans votre bibliothèque :

En Numérique - En Physique

Les autres titres du même auteur :

En Numérique - En Physique
  • L'invention du travail

    Olivier Grenouilleau - Livre - Cerf - 2022

    “Le travail, lui aussi, a une histoire. Elle traverse les âges. Que représentait-il pour les chasseurs du Néolithique et les pasteurs du Croissant fertile ? Quelle conception s'en faisaient les scribes de Babylone, les prophètes de Jérusalem, la Bible, les philosophes d'Athènes, les juristes de Rome ? À quel point les paysans du Moyen Âge l'appréhendaient-ils différemment des ouvriers de la Belle Époque ? Et que devient-il aujourd'hui face aux mutations technologiques ? Olivier Grenouilleau dresse ce panorama sans précédent qui, entre nature et culture, malédiction et rédemption, servitude et dépassement, relate et interroge le plus singulier et le plus universel des phénomènes humains. Une fresque capitale, une somme décisive pour penser hier et demain.” Vous pouvez retrouver Olivier Grenouilleau présenter son ouvrage sur France Culture.

  • Histoire du travail social en France ; de la fin du XIXe siècle à nos jours

    Pascal-Henri Keller - Livre - Ecole des hautes études en santé publique - 2020

    De l'apparition du travail social à la fin du XIXe siècle à l'inscription de sa définition, au début du XXIe siècle, dans le code français de l'action sociale, en passant par les diverses périodes historiques, Henri Pascal retrace les modalités et conditions du surgissement des professions du social et de leur évolution au gré des contextes politiques, économiques et sociaux. Comment le travail social s'est-il professionnalisé ? Quel a été le rôle des travailleurs sociaux pendant les deux guerres mondiales et la guerre d'Algérie ? Comment leurs missions ont-elles évolué, depuis les années de croissance qui ont suivi la mise en place du système de protection sociale en 1945, jusqu'à nos jours ? La compréhension du présent passant par la connaissance du passé, ce manuel est un outil indispensable pour l'enseignement de l'histoire du travail social, inscrit depuis 2018 dans le socle commun des formations.

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Bullshit jobs

    David Graeber, Elise Roy - Livre - Les liens qui libèrent - 2019

    En 1930, John Maynard Keynes (1883- 1946) prédisait que les avancées technologiques permettraient, d’ici la fin du XXe siècle, de réduire le temps de travail hebdomadaire à 15 heures par semaine. Selon David Graeber, anthropologue à la London School of Economics, « la technologie a été manipulée pour trouver des moyens de nous faire travailler plus. Pour y arriver, des emplois ont dû être créés et qui sont, par définition, inutiles ». Graeber propose la méthode suivante pour définir un bullshit job ou emploi inutile : on imagine la disparition de l'activité et on évalue l'impact sur la société. Si les infirmières, éboueurs ou mécaniciens venaient à disparaître, les conséquences seraient immédiates et catastrophiques, écrit-il. Un monde sans professeurs ou dockers serait bien vite en difficulté, et même un monde sans auteur de science-fiction ou musicien serait clairement un monde moins intéressant. Finalement, Graeber soutient que les bullshit jobs font partie d’un système qui maintient en selle le capital financier : « La classe dirigeante s’est rendu compte qu’une population heureuse et productive avec du temps libre était un danger mortel. »

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Le choix du chômage ; de Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique

    Benoît Collombat, Damien Cuvillier - Livre - Futuropolis - 2021

    Un livre d'une brûlante actualité sur le choix des dirigeants européens, depuis le début des années 1980 jusqu'à aujourd'hui, de sacrifier l'emploi… et les effets dévastateurs de ce choix. Benoît Collombat, journaliste à France Inter, a enquêté sur ce qui a fait basculer les choses : comment et pourquoi les hommes politiques ont « remis les clés » de l'organisation du monde à l'économie et à la finance. Ce basculement repose sur la victoire idéologique, à un moment donné, d'une pensée : le néolibéralisme, pour qui le rôle de l'État est avant tout de servir le marché. Quelles personnalités sont à l'origine de ces grands choix économiques ? Quel rôle a joué la construction européenne ? À lire alors que le gouvernement peaufine ses réformes des retraites et de l’assurance-chômage.

  • Le Droit à la paresse

    Paul Lafargue - Livre - Allia - 1880

    Pourquoi devons-nous travailler ? Paul Lafargue (1842-1911), penseur socialiste, gendre de Karl Marx, tente de comprendre l'amour absurde du travail, « cette étrange folie qui possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste ». Relire Le Droit à la paresse (1880) nous rappelle que la liberté d'employer le temps est fondamentale. Dénonçant un illusoire droit au travail qui n'est pour lui que droit à la misère, Lafargue soutient qu'une activité proprement humaine ne peut avoir lieu que dans l'oisiveté, hors du circuit infernal de la production et de la consommation, réalisant ainsi le projet de l'homme intégral de Marx. Un classique toujours autant lu, plus que jamais d'actualité.

    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Jérôme Leroy
  • Voir la vidéo
    Localiser

    En guerre

    Stéphane Brizé, Vincent Lindon - Video - Diaphana - 2018

    Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l'usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte-parole Laurent Amédéo, refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.

    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Bastien Vivès
  • Voir la vidéo
    Localiser

    Blue Collar

    Paul Schrader - Video - Elephant films - 1978

    Trois ouvriers et amis, Zeke, Jerry et Smokey, travaillent dans une usine de voitures à Détroit. Une nuit, ils ont l'idée de voler le bureau du syndicat local. D'abord, ils pensent que c'est un échec, car ils ne dérobent que 600 dollars, mais Zeke se rend compte qu'ils ont aussi obtenu certains documents compromettants. Ils décident alors de faire chanter le syndicat, provoqués par le fait que ce dernier revendique avoir perdu 10 000 dollars à la suite de leur vol…

  • Voir la vidéo
    Localiser

    Louise-Michel

    Benoît Delépine, Gustave Kervern - Video - Mk2 - 2008

    Une nuit, le patron d'une entreprise de textile vide son entreprise pour la délocaliser. Le lendemain, quelques ouvrières se réunissent et décident de mettre le peu d'argent de leurs indemnités dans un projet commun : "faire buter" le patron voyou par un professionnel. Ou comment, à défaut de récupérer les vraies indemnités qu’elles mériteraient, ces femmes vont tout faire pour récupérer leur honneur… Dans Louise-Michel, comme dans Mammuth Benoît Delépine, Gustave Kervern redéfinissent, à leur sauce, la notion de voyou. Et ça soulage.

  • Paresse pour tous

    Hadrien Klent - Livre - Le Tripode - 2021

    “ Et si on ne travaillait plus que trois heures par jour ? Telle est la proposition iconoclaste d’Émilien Long, prix Nobel d’économie français, dans son essai Le Droit à la paresse au XXIe siècle. Très vite le débat public s’enflamme autour de cette idée, portée par la renommée de l’auteur et la rigueur de ses analyses. Et si un autre monde était possible ? Débordé par le succès de son livre, poussé par ses amis, Émilien Long se jette à l’eau : il sera le candidat de la paresse à l’élection présidentielle. Roman porté par une érudition joyeuse et un regard taquin sur nos choix de vie, Paresse pour tous imagine un pays qui renverse ses priorités et prend le temps d’exister. Roman porté par une érudition joyeuse et un regard taquin sur nos choix de vie, Paresse pour tous imagine un pays qui renverse ses priorités et prend le temps d’exister.” 

  • Voir la vidéo
    Localiser

    À la ligne

    Joseph Ponthus - Livre - Folio - 2020

    Un travail. Il faut à l’auteur un travail pour subvenir à ses besoins. C’est donc par nécessité qu’il accepte des missions d’intérim dans un abattoir ou une conserverie de poissons, souvent dans des conditions proches de celles décrites dans les romans du 19e siècle. A défaut de pouvoir lutter contre la souffrance du corps, et pour ne pas y laisser son âme, Joseph Ponthus se raccroche à la poésie, celle des chansons de Charles Trenet ou des textes d'Apollinaire. C’est sa victoire, provisoire, contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène.

    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Le capital au XXIe siècle
  • Voir la vidéo
    Localiser

    Arrêt sur image

    Bernard Lavilliers - Audio - BARCLAY - 2001

    Le monde ouvrier, la fierté des travailleurs, le travail bien fait, la solidarité… tous ces thèmes sont au coeur de bien des chansons de Bernard Lavilliers, le Stéphanois qui revendique ses racines ouvrières. La chanson “Les Mains d’or”, est un hommage aux ouvriers de la sidérurgie qui, en 2001, est en crise depuis déjà plusieurs années. En 2011, Bernard Lavilliers, afin de soutenir les « métallos » de l’usine Arcelor Mittal à Florange, leur a dédié cette chanson qu'il interprétait sur scène avec une chorale.

  • En salle

    Claire Baglin - Livre - Minuit - 2022

    Dans ce roman qui a marqué la rentrée littéraire de septembre dernier, Claire Baglin raconte son quotidien de travailleuse dans un fastfood. La préparation des commandes, le nettoyage de la salle, l’obéissance aux managers, la fatigue du corps, le vide, l’abrutissement. En parallèle, Claire Baglin revient sur la figure de son père, ouvrier, que son obsession pour son travail dévore ainsi que toute sa famille. Le travail loin de l’objet d’épanouissement tel que le voient certains.


L'invention du travail
Olivier Grenouilleau

Histoire du travail social en France ; de la fin du XIXe siècle à nos jours
Pascal-Henri Keller

Bullshit jobs
David Graeber, Elise Roy

Le choix du chômage ; de Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique
Benoît Collombat, Damien Cuvillier

Le Droit à la paresse
Paul Lafargue

En guerre
Stéphane Brizé, Vincent Lindon

Blue Collar
Paul Schrader

Louise-Michel
Benoît Delépine, Gustave Kervern

Paresse pour tous
Hadrien Klent

À la ligne
Joseph Ponthus

Arrêt sur image
Bernard Lavilliers

En salle
Claire Baglin

Dans cette sélection

  • Olivier Grenouilleau | L’invention du travail
  • Pascal-Henri Keller | Histoire du travail social en France ; de la fin du XIXe siècle à nos jours
  • David Graeber, Elise Roy | Bullshit jobs
  • Benoît Collombat, Damien Cuvillier | Le choix du chômage ; de Pompidou à Macron, enquête sur les racines de la violence économique
  • Paul Lafargue | Le Droit à la paresse
  • Stéphane Brizé, Vincent Lindon | En guerre
  • Paul Schrader | Blue Collar
  • Benoît Delépine, Gustave Kervern | Louise-Michel
  • Hadrien Klent | Paresse pour tous
  • Joseph Ponthus | À la ligne
  • Bernard Lavilliers | Arrêt sur image
  • Claire Baglin | En salle

la playlist

Vous aimez ? partagez :-)