Wilko Johnson : Respect

Un regard hypnotisant, un corps à l’affût, jaillissant d’un coin de la scène comme un fauve tombe sur sa proie, et une guitare mitraillette hachant menu les haut-parleurs de la sono : Wilko Johnson, costard noir étriqué, Fender Telecaster rouge et noir, restera à jamais un de ces personnages héroïques qui, au milieu des seventies, ont redonné au rock sa hargne et sa fierté. Au moment où, victime d’un cancer incurable, le guitariste de Dr. Feelgood est contraint d’annuler les dernières dates de sa tournée d’adieu, hommage au grand monsieur. Photo : Brian David Stevens.

les oeuvres
les thèmes

# Les racines noires du rock anglais

Après un détour folk, et alors que toute l’Europe plane sur les effluves du rock progressif, Dr. Feelgood redécouvre la rigueur et la classe du rhythm & blues. Pendant que Lee Brilleaux écoute en boucle les blues brûlants d’Howlin’ Wolf, sur fond d’harmonica, Wilko Johnson révise ses classiques du côté de Chuck Berry ou de Bo Diddley, avant de durcir le ton et de rajouter trois rallonges au jack de sa guitare.

Disque - Rhino - 2007
Atlantic Box Set
Compilation
Disque - Hoo Doo - 1959
Have Guitar Will Travel
Bo Diddley
Disque - Chess - 2010
Blues
Chuck Berry

# Pub rock

L’alliance magique entre un débit de boisson chaleureux, rempli de lads surchauffés, et un rock carré et racé, balancé par quelques piliers de bistrot. Au milieu des seventies, le circuit des pubs permet à un rock complètement outlaw à l’époque de trouver son public, et à un nombre impressionnant de groupes et d’artistes (d’Elvis Costello à Ian Dury, de Dr. Feelgood à Ducks Deluxe, en passant par Lew Lewis et Graham Parker) de signer sur de petits labels malins. Santé !

Disque - Salvo - 2011
Hits, Misses… The Complete Stiff Masters
Wreckless Eric
Disque - Cadiz Music - 1975
Down By The Jetty
Feelgood
Dr.
Disque - Stiff Records - 1977
New Boots and Panties !!
Ian Dury

# Aux sources du punk

Dès 1975, soit une grosse année avant les Sex Pistols, Dr. Feelgood et quelques groupes d’agités du bocal (Eddie and the Hot Rods en tête) sonnent les premiers assauts de ce qui ne va pas tarder à devenir le punk. Les piliers de l’épingle à nourrice et du « White Riot » (Johnny Rotten et Joe Strummer en tête) et les parrains de l’after punk (à commencer par Paul Weller) voueront une reconnaissance éternelle aux bonnes potions du « Docteur ».

Film - Cadiz Music - 2010
Oil City Confidential
Julien Temple
Disque - Polydor - 1977
In the City
The Jam
Disque - Island Records - 1976
Teenage Depression
Eddie & The Hot Rods
Livre - Omnibus Press - 1976
Sniffin’ Glue And Other Rock’n’Roll Habits
Mark Perry

# Chevalier Wilko

La crinière au vent, Wilko Johnson enseignera un temps (très court) les lettres de retour de Katmandou, après avoir fait de très sérieuses études sur la littérature et s’être passionné pour les écrits du Moyen Âge finnois. Il gardera de cette époque un certain intérêt pour les sagas (y compris celle du pub rock anglais) et un goût certain pour les costumes d’époque dans un rôle de composition au petit écran.

Disque - Jungle - 2013
Back In The Night
Wilko Johnson
Film - HBO - 2012
Game of Thrones
Timothy Van Patten
Brian Kirk
Livre - Gallimard - 1987
Sagas Islandaises
Anonyme

# Compagnons de route

De 1975 à la fin de la décennie, Dr. Feelgood va régner en maître. Dès 1976/1977, la presse punk les soutient et les adule, pendant que des dizaines de groupes viennent mettre le souk dans le circuit du punk rock. Wilko Johnson gardera de cette époque de solides soutiens, à commencer par son copain Ian Dury, qu’il rejoindra après s’être brouillé avec le brillant Brilleaux, histoire de prescrire quelques riffs incendiaires à monsieur « Sex & Drugs & Rock’n’roll ».

Disque - Island Records - 1976
Teenage Depression
Eddie & The Hot Rods
Disque - Stiff Records - 1977
New Boots and Panties !!
Ian Dury
Livre - Omnibus Press - 1976
Sniffin’ Glue And Other Rock’n’Roll Habits
Mark Perry

# This is England

Des banlieues ouvrières de Birmingham aux rues grisâtres des bas quartiers de Newcastle, en passant par Oil City, alias Canvey Island, d’où viennent les quatre Feelgood, l’Angleterre du début des années soixante-dix, dirigée par Harold Wilson ou Edward Heath, n’est guère plus folichonne qu’un fish & chips froid. Racisme, pauvreté, inégalités sociales criantes : toutes les conditions sont réunies pour une belle explosion musicale. Le pub rock, comme le reggae made in England, viennent de là.

Film - Cadiz Music - 2010
Oil City Confidential
Julien Temple
Film - Warner Bros - 1971
La Loi du milieu
Mike Hodges
Michael Caine
Ian Hendry
Disque - Island Records - 1978
Handsworth Revolution
Steel Pulse

Pendant ce temps là ...