Roland Barthes and friends

Le centenaire de la naissance de Roland Barthes est l’occasion de revenir à la fois sur l’œuvre de l’auteur des Mythologies, mais aussi sur la figure de l’intellectuel français des années 60 et 70 que Jean-Paul Sartre définissait ainsi : « La tradition de l'intellectuel français c'est d'être celui qui veut parler pour ceux qui n'ont pas de voix. » C’est aussi une époque où le travail de Michel Foucault, Roland Barthes, Gilles Deleuze, Pierre Bourdieu, Jacques Derrida… se caractérisait par, comme le disait Sudhir Hazareesingh : « la particularité de tout comprendre, de ne pas se cantonner dans les distinctions d’ordre disciplinaire. » Gilles Deleuze disait qu’il y a des périodes riches sur le plan créatif et des périodes pauvres. En attendant des jours meilleurs, un petit retour en arrière ne peut pas faire de mal.

les oeuvres
les thèmes

# La sémiologie

Pour Ferdinand de Saussure, la sémiologie est la science qui étudie la vie des signes au sein de la vie sociale. Roland Barthes l’élargit en cherchant à rendre lisible des significations inaperçues dans les objets du monde (vêtements, nourriture, logements, etc.), parce que tout fait système, tout s’articule, et que toutes les activités humaines sont structurées comme un langage de Saussure. En ce sens, la sémiologie peut être considérée comme une branche de la linguistique et un élément du structuralisme.

Livre - 1957
Mythologies
Roland Barthes
Livre - Tel/Gallimard - 1968
Le Système des objets : la consommation des signes
Jean Baudrillard
Livre - 1965
Les Choses, une histoire des années soixante
Georges Perec

# Le structuralisme

Comme l’écrit Samoyault, le structuralisme est « sans doute le dernier -isme fédérateur du XXème siècle ». Il englobe différents domaines : la linguistique, la sociologie, l’histoire littéraire, la psychanalyse. Le présupposé est que toutes ces disciplines de l’homme peuvent être scientifiques au même titre que les sciences qu’aujourd’hui on dit « dures » mais qui, à l’époque, étaient considérées comme les seules : la physique, la mathématique, la biologie. La sémiologie est une des branches du structuralisme.

Livre - L’Imaginaire/Gallimard - 1965
Drame
Philippe Sollers
Livre - Flammarion - 2015
Ce pays qui aime les idées : histoire d’une passion française
Sudhir Hazareesingh
Livre - Grasset - 2015
La septième fonction du langage
Laurent Binet

# La littérature

Ecrivain, Roland Barthes le fut de façon inédite : en accédant à la littérature par la critique, qu’elle prenne la forme d’une relecture des classiques (Michelet, Racine, etc.) ou d’une défense des avant-gardes (Robbe-Grillet un temps, Sollers, Butor, etc.). Il y a en lui le rêve d’un roman qui ne s’écrira pas en tant que tel, et qui pourtant s’est écrit, de façon fragmentaire, dans une extrême sensibilité à toute la matière du monde.

Livre - 1965
Les Choses, une histoire des années soixante
Georges Perec
Livre - L’Imaginaire/Gallimard - 1965
Drame
Philippe Sollers
Livre - Le Seuil - 2015
Roland Barthes
Tiphaine Samoyault

# L’autobiographie

En dehors du sommet du genre qu’est le Roland Barthes par Roland Barthes, toute l’œuvre de R.B. peut se lire comme une vaste fresque autobiographique en pièces détachées où l’auteur ne se demanderait pas : « Qu’est-ce que je pense ? » mais « Qu’est-ce que je perçois ? » Une mise en fiche de sa subjectivité, qui passe notamment par l’activité du journal intime.

Livre - Folio -
Journal, une anthologie (1889-1949)
André Gide
Livre - Max Milo - 2015
Roland Barthes Contemporain
Magali Nachtergael
Livre - Le Seuil - 2015
Roland Barthes
Tiphaine Samoyault

# La figure de l’intellectuel

Dans L’Abécédaire (Claire Pernet, Pierre-André Boutang, 1988), Gilles Deleuze, à la lettre C comme Culture, dit en parlant des périodes riches ou pauvres sur le plan créatif : « Il y a des périodes pauvres c’est très normal. Ce n’est pas le fait de la pauvreté qui est gênant. C’est l’impudence, l’insolence de ceux qui occupent les périodes pauvres. Ils sont beaucoup plus méchants que les gens géniaux qui s’indignent dans les périodes riches. » Barthes, Baudrillard, Foucault, Bourdieu, Derrida, Guattari... Ça laisse rêveur.

Livre - Minuit - 1984
Homo academicus
Pierre Bourdieu
Livre - Tel/Gallimard - 1966
Les Mots et les Choses
Michel Foucault
Livre - Flammarion - 2015
Ce pays qui aime les idées : histoire d’une passion française
Sudhir Hazareesingh

Pendant ce temps là ...