riviere-tremblante

Andrée A. Michaud - 2018
C’est une merveille. Ce n’est presque pas un polar bien que ce roman soit sorti dans la collection Thriller de Rivages. L’histoire est racontée en alternance par deux narrateurs. Une femme d’une trentaine d’années qui n’arrive pas à se remettre d’avoir vu disparaître, pratiquement sous ses yeux, son meilleur copain. Ils avaient onze ou douze ans et jouaient à l’orée d’une forêt dans laquelle le gamin s’enfonce, on ne le retrouvera jamais. L’autre narrateur est un homme dont la petite fille a disparu à la sortie de l’école et qui ne sait pas ce qu’elle est devenue. C’est très, très beau parce que ce n’est jamais funèbre. C’est un bouquin qui est peuplé de fantômes gracieux. Ces fantômes, que se fabriquent les narrateurs, les tourmentent et à la fois leur servent de compagnons. C’est grâce à eux que les deux narrateurs tiennent debout.