Riot Grrrl

en collaboration avec Arte

Le début des années 90 marque le début d’une nouvelle ère féministe. Les femmes prennent leur plume et font cracher leurs guitares pour se réapproprier leur sexualité et fustiger la violence de la domination masculine. Cette troisième vague féministe, promue par des groupes culturels ou ethniques minoritaires (lesbiennes, prostituées, transsexuelles…), déferle sur les Etats-Unis, les riot girls (écrit RIOT GRRRLS avec trois « r » pour annuler la connotation péjorative du mot « girl »), investissent alors la scène punk nord américaine et une réflexion sur le lien entre sexe et identité voit le jour dans les universités. One, two, three, four !

< La sélection >

  • Pussy Whipped

    Bikini Kill - 1993
    Auteur du Manifeste Riot Grrrl publié dans son fanzine en 1991, le groupe Bikini Kill émerge grâce au titre « Rebel Girl » issu de Pussy Whipped (1993). Mené par la chanteuse Kathleen Hanna, à la fois strip-teaseuse, bénévole dans un refuge de femmes, étudiante en photographie et copine avec Tobi Vail, batteuse du groupe indie rock The GoTeam, ce premier album du quatuor punk originaire d'Olympia célèbre l'émancipation et la révolution féminines sur fond de punk conscient et impétueux.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • All Hands on the Bad One

    Kinney Sleater - 2000
    Misogynie, viols impunis, absence de modèles féminins pour les rockeuses, Sleater-Kinney passe en revue de nombreuses problématiques féministes dans ce cinquième opus sorti au début des années 2000. Figure emblématique de la contreculture riot, le trio punk du nord-ouest des Etats-Unis autoproclamé « de gauche » bouscule les stéréotypes et appelle les femmes à une révolution culturelle dans « #1 Must Have », où la chanteuse Corin Tucker déclame : « La culture est ce qu'on en fait (...) L'heure est venue d'inventer. »
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • To be Real : Telling the Truth and Changing the Face of Feminism

    Rebecca Walker - 1996
    Il aura suffi de la publication d'un article intitulé « Becoming the Third Wave » dans la revue américaine Ms. Magazine en 1991 pour que Rebecca Walker devienne la mère de la troisième vague féministe. Quatre ans plus tard, dans un ouvrage édité par l'auteure américaine, une vingtaine de contributeurs exposent leur vision d'un féminisme transversal qui englobe une égalité sociale, politique et économique et réévaluent le mouvement de l'époque. Qu'est-ce que l'identité politique ? En quoi les rôles genrés présentent-ils une contrainte à la liberté ?
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • Rape : The First Sourcebook for Women by New York Radical Feminists

    Noreen Connell, Cassandra Wilson - 1974
    La « culture du viol », terme devenu tristement banal, fait sa première apparition dans cet ouvrage de Noreen Connell et Cassandra Wilson, qui réunit des récits subjectifs de victimes de viol et met l'accent sur le caractère toléré et assimilé des violences sexuelles dans la société. Pour rassembler ces témoignages, les deux auteures, membres des New York Radical Feminists (NYRF) qui oeuvraient pour mettre fin à la subordination féminine, ont sélectionné des extraits d'enregistrements de conférences et d'interventions dans le cadre de divers ateliers.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • Written on the Body

    Jeanette Winterson - 1992
    Un narrateur anonyme et sans genre, telle est la périlleuse prouesse que réussit brillamment l'activiste et écrivaine britannique Jeanette Winterson dans son ouvrage. Alors qu'il semble parfois évident que le narrateur est une femme, en raison de sa misandrie et de son profond dédain pour les hommes, le lecteur se retrouve à nouveau dans le flou à la page suivante. Cet exercice basé sur la puissance de l'écriture déroute ou subjugue par son onirisme. Les mots trouvent une importance capitale et remplacent le corps, le désir et la violence.
  • Boys, boys, boys

    Joy Sorman - 2007
    « Manifeste pour un féminisme viril ». C'est ainsi qu'est qualifié le premier roman de l'écrivaine et chroniqueuse de télévision Joy Sorman, récompensé par le Prix de Flore en 2005. L'héroïne, une trentenaire à la recherche de l'amour, tente de se dépêtrer d'un cocon bienveillant et abêtissant. Si Boys, boys, boys érige en modèle les soirées entre mecs et les débats qu'elles déclenchent, il propose également un féminisme absolu, qui se résume à une prise de pouvoir des femmes sur les hommes.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • Quatrième génération

    Wendy Delorme - 2007
    Marion se définit comme une femme lesbienne mais a l'impression de se déguiser en fille tous les matins devant le miroir. Pour elle, la problématique du genre s'apparente à une fabrication et non à une donnée innée. La performeuse, militante LGBT et auteure, Wendy Delorme évoque dans ce deuxième roman la quête de la construction identitaire de Paris à San Francisco, à travers quatre générations de femmes qui se croisent et racontent l'enfance, le féminisme queer et les relations femmes/hommes.
  • Trouble dans le genre

    Judith Butler - 1990
    On ne le présente plus. Devenu une référence absolue, Trouble dans le genre de Judith Butler apporte un regard novateur dans les années 90 sur la performativité du genre et le féminisme queer et postmoderne. La philosophe américaine, inspirée de Foucault, défend une réflexion basée sur les catégories en marge de la société. L'ouvrage sera traduit en français en 2005 et il aura fallu attendre quinze années pour que les travaux de la chercheuse soient invités et reconnus dans les universités en France.
  • SlutWalk Toronto

    Brian Carson - 2011
    Le 24 janvier 2011, un chef de la police de Toronto tient un drôle de discours sur le viol : « Les femmes devraient éviter de s'habiller comme des putes pour ne pas se faire agresser. » Afin de dénoncer cette parole culpabilisante pour les victimes et les violences sexuelles, une marche de femmes (la Slutwalk) est organisée dans la ville canadienne. Dans son livre, Brian Carson compile des photographies de cette manifestation, quelques mois avant qu'elle ne s'exporte en Amérique Latine, en Corée du Sud, en France et en Inde.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • Les Monologues du Vagin

    Eve Ensler - 1996
    Cette pièce, jouée pour la première fois en 1996 dans un théâtre off Broadway, a été adaptée dans plus de trente pays différents et à la télévision par la chaîne américaine câblée HBO. Bien que critiquée pour sa vision hétéronormée du couple, l'auteure Eve Ensler, créatrice de la fondation de lutte contre les violences faites aux femmes V-Day, aborde librement des sujets encore tabous : sexualité des femmes, viol, orgasme, menstruation, masturbation ou excision et considère le vagin comme l'ultime outil émancipatoire.
  • Free the Nipple

    Lina Esco - 2014
    Né de la campagne virale Free the Nipple, ce film sorti en 2014 expose le parcours d'activistes new-yorkaises en lutte contre des lois archaïques qui manifestent seins nus pour l'égalité et contre la censure des femmes. La réalisatrice Lina Esco explore les contradictions d'une société violente où les médias diffusent des images glorifiant la pornographie et le meurtre mais s'offusquent dès qu'un téton fait son apparition. On apprend également que le topless pour les femmes (dont l'allaitement dans l'espace public) est interdit dans 35 états américains.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • Pretty on the Inside

    Hole - 1991
    Bien que Hole ne soit pas directement associé au riot grrrl, la crudité des textes de Courtney Love et son usage abondant de « bitch », « slut » et « whore » l'ont amené à être rattaché au mouvement. Sur ce premier album produit par Kim Gordon de Sonic Youth, Courtney éructe des couplets féministes enrobés dans des arrangements soignés et mélodiques. La chanteuse à la réputation sulfureuse revendique le fait de préférer jouer de la musique et passer du temps avec des femmes et assure qu'elle sera toujours féministe.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • Pussy Riot : A Punk Prayer

    Mike Lerner, Maxim Pozdorovkin - 2013
    Ce documentaire russo-britannique, diffusé sur HBO en 2013 et réalisé par Mike Lerner et Maxim Pozdorovkin, suit le procès des trois activistes de Pussy Riot, entrecoupé d'interviews de leurs familles et de leurs proches. Condamnées à deux ans de prison pour hooliganisme en 2012 à la suite de leur prière punk dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, les trois artistes féministes anti-Poutine ont été libérées en 2012 pour l'une et fin 2013 pour les deux autres. L'incarcération ne semble pas avoir entamé leur engagement.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • I Shot Andy Warhol

    Mary Harron - Video - 1996
    Andy Warhol assassiné par une féministe ? Si cela semble saugrenu, c'est pourtant ce qui aurait pu arriver si la militante américaine Valerie Solanas, incarnée à l'écran par Lili Taylor, n'avait pas raté son coup. En 1968, frustrée après que le pop artiste a refusé l'un de ses scénarios, la jeune féministe tente de le tuer. La réalisatrice canadienne Mary Harron reconstitue dans ce film de 1996 la vie de cette figure insaisissable, incomprise, brillante et instable, rejeton d'un système cruel et auteure du célèbre SCUM Manifesto, un appel à la révolte des femmes qu'elle reniera des années plus tard.
    Voir la vidéo
    Localiser
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)
  • L7

    Bricks Are Heavy - Audio - 1992
    Avec ce troisième opus sorti en 1992 et produit par Butch Vig (Nirvana, Smashing Pumpkins, Sonic Youth, Garbage), le groupe grunge de Los Angeles confirme sa place sur la scène riot grrrl, notamment grâce au succès du single « Pretend We're Dead ». Avec des sonorités plus heavy metal que sur les précédents albums, les quatre Californiennes insufflent un empowerement décomplexé et traitent frontalement de sexualité, de désengagement sentimental et du problème de l'image de soi en tant que femme (« This ain't a pleasure »).
    Voir la vidéo
    Localiser
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Riot grrrl (DE)

Pussy Whipped
Bikini Kill

All Hands on the Bad One
Kinney Sleater

To be Real : Telling the Truth and Changing the Face of Feminism
Rebecca Walker

Rape : The First Sourcebook for Women by New York Radical Feminists
Noreen Connell, Cassandra Wilson

Written on the Body
Jeanette Winterson

Boys, boys, boys
Joy Sorman

Quatrième génération
Wendy Delorme

Trouble dans le genre
Judith Butler

SlutWalk Toronto
Brian Carson

Les Monologues du Vagin
Eve Ensler

Free the Nipple
Lina Esco

Pretty on the Inside
Hole

Pussy Riot : A Punk Prayer
Mike Lerner, Maxim Pozdorovkin

I Shot Andy Warhol
Mary Harron

L7
Bricks Are Heavy

Dans cette sélection

  • Bikini Kill | Pussy Whipped
  • Kinney Sleater | All Hands on the Bad One
  • Rebecca Walker | To be Real : Telling the Truth and Changing the Face of Feminism
  • Noreen Connell, Cassandra Wilson | Rape : The First Sourcebook for Women by New York Radical Feminists
  • Jeanette Winterson | Written on the Body
  • Joy Sorman | Boys, boys, boys
  • Wendy Delorme | Quatrième génération
  • Judith Butler | Trouble dans le genre
  • Brian Carson | SlutWalk Toronto
  • Eve Ensler | Les Monologues du Vagin
  • Lina Esco | Free the Nipple
  • Hole | Pretty on the Inside
  • Mike Lerner, Maxim Pozdorovkin | Pussy Riot : A Punk Prayer
  • Mary Harron | I Shot Andy Warhol
  • Bikini Kill | Pussy Whipped
  • Bricks Are Heavy | L7
  • Hole | Pretty on the Inside

la playlist

Vous aimez ? partagez :-)

Pendant ce temps là ...