R.I.P. Ourasi

La France est le pays roi du PMU, du tiercé et du trot attelé. Le quotidien Le Parisien a un temps retiré ses pages réservées aux courses et a immédiatement perdu 20% de ses lecteurs… C’est pourquoi les courses des Roquépine, Une de Mai, Bellino II, et autre Idéal du Gazeau sont autant commentées que l’opération du dos de Johnny. C’est à Ourasi et tous ses frères de race que nous voulons rendre hommage ici, qu’ils galopent sur la cendrée de Vincennes ou sur les plaines de Mongolie. Ourasi est mort, la France pleure, mais l’aventure continue. Hiiiiiii !

les oeuvres
les thèmes

# Hippique, épique

Des premières courses de char durant l’Antiquité à la charge des Uhlans polonais contre les panzers nazis, des glorieuses armées d’Alexandre le Grand ou de Napoléon Bonaparte aux folles cavalcades de cow-boys arpentant l’ouest sauvage à la rencontre de leur destin, le cheval reste à jamais lié à la gloire et à la tragédie des hommes. Hommage aux cavaliers ne ménageant pas leur monture.

Livre - Gallimard - 1967
Les cavaliers
Joseph Kessel
Livre - 1992
De si jolis chevaux
Cormac McCarthy
Livre - Vers 850 av JC
L'Iliade
Homère

# Prise de risque

Le monde des courses attire les gens de tous les milieux et toutes les conditions, fascinés par ce cortège de lads, jockeys, entraineurs, propriétaires d’une pate ou d’une écurie, et bien sûr par ces chevaux racés, véritables stars dont la valeur se chiffre parfois en millions. Quand il se met en branle, ce monde hypnotise les parieurs et peut parfois leur faire perdre la raison. C’est pourquoi il est une source inépuisable d’histoires souvent truculentes et joyeuses, parfois au contraire d’une tristesse à pleurer.

Livre - Grasset - 2012
A quoi jouent les hommes ?
Christophe Donner
Film - 1937
Un jour aux courses
Sam Wood
Marx Brothers
Film - 1984
Les Ripoux
Claude Zidi
Film - 1962
Le gentleman d’Epsom
Gilles Grangier

# Casaque noire

Le milieu des courses et celui de la boxe sont étroitement liés aux histoires violentes de mafia ou truands en tous genres. C’est pourquoi on retrouvait autour des champs de course les mêmes personnages haut en couleur que dans une salle de boxe enfumée. Si, à l’heure des arnaques informatiques, tous ces personnages sont moins visible, l’importance des sommes en jeux laisse toujours planer des histoires de chevaux dopés, jockeys qui laissent filer une course, cotes truquées… avec, au final, des petits parieurs défaits. Pas joli, joli tout ça.

Film - 196210/18 - 1995
L’amour du mal
Dick Francis
Film - 1956
L’ultime razzia
Stanley Kubrick
Film - 1984
Les Ripoux
Claude Zidi

# D’une époque à l’autre

Avant l’avènement du cheval à vapeur et du moteur à explosion, les grandes aventures se déroulaient à dos de cheval. Ces histoires, avec en toile de fond les plaines de Mongolie, les déserts arides du far-west, ou les montagnes de l’Afghanistan, ne seraient pas aussi grandioses si des hommes, presque des centaures tellement ils font corps avec leur monture, ne les sillonnaient dans tous les sens parfois pour le simple plaisir de nous emmener toujours plus loin.

Livre - Gallimard - 1967
Les cavaliers
Joseph Kessel
Livre - Grasset - 1998
Le loup mongol
Homéric
Livre - 1992
De si jolis chevaux
Cormac McCarthy
BD - 1973
Blueberry : Chihuahua Pearl
Jean Giraud

# Beaux arts

Si le cheval est la plus belle conquête de l’homme, il est aussi, pour certains artistes, une source d’inspiration sans limite. Qu’il s’agisse d’en représenter la puissance au cœur d’un champ de bataille, d’en faire oublier la masse en les faisant évoluer sur des musiques aériennes, ou encore de les dresser sans jamais les contraindre, le cheval est une matière vivante qui a littéralement permis à des artistes d’atteindre une dimension universelle.

Livre d'art -
Les chevaux
Théodore Géricault
Livre - 2010
L'écuyer mirobolant
Jérôme Garcin
Film - 2000
Triptyk
Zingaro

# Brosser dans le sens du poil

Admirer sans flatter est un exercice délicat. Il faut bien sûr aimer son sujet sans toutefois omettre de pointer les zones qui permettent de mieux le comprendre tout en évitant de tomber dans l’hagiographie. On peut être drôle, se moquer un peu, il faut surtout faire preuve d’une grande modestie et accepter de disparaître derrière son sujet. Enfin, il faut être léger. Homéric et Jérôme Garcin y excellent dans ces deux ouvrages.

Film - 1989
Ourasi, le roi fainéant
Homéric
Livre - 2010
L'écuyer mirobolant
Jérôme Garcin

Pendant ce temps là ...