Ohran Pamuk

en collaboration avec Arte

Orhan Pamuk, lauréat du prix Nobel de littérature en 2006, à l’âge de 54 ans, est un écrivain qui s’inscrit dans la lignée des Thomas Mann, Léon Tolstoï, Marcel Proust, ces auteurs de grandes sagas, souvent familiales, qui traversent les époques et les générations. Ce qui fait la particularité de Pamuk, son identité, c’est la mélancolie qui émane de ses romans et qui est aussi celle de sa ville de prédilection : Istanbul. Alors que son nouveau roman vient d’être publié, petit retour sur la rive est du Bosphore.

< La sélection >

FERMER
  • Cevdet Bey et ses fils

    Orhan Pamuk - Livre - Folio - 1982
    Cevdet Bey et ses fils est le premier roman d’Orhan Pamuk, publié en 1982. Il s’agit d’une grande fresque historique qui court sur trois générations entre 1905 et 1970, des débuts du déclin de l’Empire ottoman à l’émergence d’une Turquie nouvelle. Pamuk a longtemps renié ce roman qu’il trouvait trop proche de la grande littérature européenne, celle d’un Thomas Mann ou de Léon Tolstoï.
  • Fenerbahce Istanbul

    En Turquie, comme partout en Europe, le football est le sport roi et donne lieu à des rivalités entre clubs dont les racines se perdent dans la nuit des championnats. Istanbul abrite deux clubs fameux : Galatasaray Istanbul et Fenerbahce Istanbul dont la rivalité est légendaire. Orhan Pamuk, fervent supporter du Fenerbahce Istanbul souffrit le martyr en 2008, quand son club de cœur se fit battre par Chelsea en coupe d’Europe. Son équipe menée 1-0 à la mi-temps, Pamuk préfèra ne pas regarder la seconde partie du match ! Dimanche dernier, le match entre Galatasaray et Fenerbahce a été annulé en raison d’un risque sérieux d’attentats.
  • Une bizarrerie dans la tête

    Orhan Pamuk - 2016
    C’est le tout nouveau roman d’Orhan Pamuk (bientôt disponible en français) qui, pour la première fois, parle de personnages qui ne sont pas issus de ces grandes familles de la bourgeoisie turque. Mevlut, le personnage principal, est un vendeur des rues d’Istanbul. Au cours d’une visite à un cousin, il tombe amoureux de la jeune sœur de celui-ci. Pendant trois ans, il lui envoie des lettres amours, en Anatolie. Mais le jour du mariage, c’est une autre sœur que lui amène son cousin. Une bizarrerie dans la tête, est un roman sur les transformations de la société turque vue à travers les yeux d’un homme qui ne cesse de s’interroger sur son destin, sur le contrôle que nous avons réellement sur nos vies. Mais Une bizarrerie dans la tête est surtout une déclaration d’amour à Istanbul, la ville au centre de toute l’œuvre d’Orhan Pamuk.
  • Crossing the Bridge : The Sound of Istambul

    Collectif - 2005
    C’est Alexander Hacke, le bassiste d’Einstürzende Neubauten, qui sert de fil rouge à cette aventure musicale en partant à la rencontre de toutes les musiques que l’on trouve à Istanbul. Le réalisateur Fatih Akin (The Cut), pour qui Hacke a composé la musique de Head On, le suit avec sa caméra. On voit Alexander Hacke discuter avec toutes sortes de musiciens, jouer avec eux, en enregistrer certains...
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Ohran Pamuk (DE)
  • Les Buddenbrook : le déclin d’une famille

    Thomas Mann - Livre - 1901
    Le 18 juillet 1900, après quatre années de travail, Thomas Mann achève l’écriture de son premier grand roman. Publiée en 1901 en Allemagne (en 1932 en France), cette saga sur le déclin d’une famille de grands bourgeois allemands du XIXe siècle ne connaît pas un succès immédiat. Bien qu’il eût reçu le Prix Nobel de littérature pour l’ensemble de son œuvre en 1929, Thomas Mann assistera à l’autodafé des Buddenbrook par les nazis. Comme Thomas Mann, Orhan Pamuk est issu d’une grande famille bourgeoise et a découvert Les Buddenbrook, et les romans de Tolstoï, dans la bibliothèque de son père.
  • À la recherche du temps perdu

    Marcel Proust - Gallimard - 1913 - 1927
    Orhan Pamuk est un grand admirateur de Marcel Proust qu’il découvre à 18 ans. Le Musée de l'innocence évoque à bien des égards À la Recherche du temps perdu cette œuvre majeure du XXe siècle, réflexion sur la mémoire, le temps et la littérature.
  • Némésis

    Alfred Nobel - Livre - Les Belles Lettres - 1896
    Le fabricant d’armes suédois, Alfred Nobel, le même qui, à sa mort, légua sa fortune pour créer un prix à son nom, s’essaya au métier d’écrivain. Némésis est une pièce de théâtre, l’action se situe à Rome au XVe siècle, dans une ville ou la corruption règne... Une tragédie sombre, publiée peu après sa mort en 1896, dont l’édition originale fut détruite et resta longtemps inédite. Ce n’est qu’en 2003 que sera publiée la première édition bilingue Esperanto-Suédois ! La traduction française date de 2008.
  • Le Musée de l’innocence

    Orhan Pamuk - Livre - 2008
    Pendant qu’il écrivait Le Musée de l’innocence, Orhan Pamuk fit l’acquisition d’une vielle maison dans le quartier de Beyoğlu. Il en a fait le décor de son histoire. Le Musée de l’innocence raconte l’histoire d’un homme qui tombe amoureux d’une femme alors qu’il s’apprête à en épouser une autre. Quand des années plus tard, il retrouve celle qu’il aime toujours, elle est mariée. Il décide alors de consacrer un musée à son amour disparu. Au final, un grand roman nostalgique sur l’amour, le désir et l’absence, et un musée des grandes émotions littéraires.
  • Voir la vidéo
    Localiser

    The Cut

    Fatih Akin - Video - 2014
    Avec The Cut, présenté en compétition au Festival de Venise en 2014, le réalisateur allemand d’origine turque s’est attaqué à un tabou en Turquie : le génocide arménien. The Cut raconte l’histoire de ce père, déporté avec sa famille, qui apprend des années plus tard que ses filles sont peut-être encore vivantes. Il se lance alors à leur recherche en Turquie puis en Syrie, à Cuba, pour finir aux Etats-Unis. Si Fatih Akin a pu sortir son film en Turquie, Orhan Pamuk, en revanche, fut poursuivi par la justice turque pour avoir évoqué, en 2005, le génocide arménien dans un journal suisse.
  • Joseph Anton

    Salman Rushdie - Livre - Folio - 2013
    En 1989, l'ayatollah Khomeiny lance une fatwa réclamant l’exécution de Salman Rushdie pour avoir écrit Les Versets sataniques. Pendant neuf ans, Salman Rushdie mènera une vie de clandestin, protégé par la police britannique. Orhan Pamuk, qui fut le premier musulman a dénoncer la fatwa lancée contre Rushdie, a, de son côté, dû fuir la Turquie en 2007, après que des menaces de mort ont été lancées contre lui pour avoir dénoncé le génocide arménien et le massacre des Kurdes. A un journaliste qui, en 2014, lui demandait si sa situation s’arrangeait, Pamuk répondait : « Je vais vous donner une réponse statistique : je n'ai plus qu'un garde du corps au lieu de trois... Ma situation s'est donc améliorée !
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Ohran Pamuk (DE)
  • Voir la vidéo
    Localiser

    Winter Sleep

    Nuri Bilge Ceylan - Video - 2013
    Un comédien de théâtre célèbre d’Istanbul décide de se retirer, avec sa jeune épouse et sa sœur, dans sa maison d’Anatolie centrale transformée en petit hôtel. Seuls dans cet endroit alors que l'hiver qui s'installe et la neige les isolent du reste du monde ; l’hôtel devient le théâtre de leurs profonds déchirements qui illustrent aussi ceux de la société turque prise entre modernisme et poids des traditions, entre riches et pauvres, bourgeois et ruraux. Palme d’or au Festival de Cannes 2014.

Cevdet Bey et ses fils
Orhan Pamuk

Fenerbahce Istanbul

Une bizarrerie dans la tête
Orhan Pamuk

Crossing the Bridge : The Sound of Istambul
Collectif

Les Buddenbrook : le déclin d’une famille
Thomas Mann

À la recherche du temps perdu
Marcel Proust

Némésis
Alfred Nobel

Le Musée de l’innocence
Orhan Pamuk

The Cut
Fatih Akin

Joseph Anton
Salman Rushdie

Winter Sleep
Nuri Bilge Ceylan

Dans cette sélection

  • Orhan Pamuk | Cevdet Bey et ses fils
  • | Fenerbahce Istanbul
  • Orhan Pamuk | Une bizarrerie dans la tête
  • Collectif | Crossing the Bridge : The Sound of Istambul
  • Thomas Mann | Les Buddenbrook : le déclin d’une famille
  • Marcel Proust | À la recherche du temps perdu
  • Alfred Nobel | Némésis
  • Orhan Pamuk | Le Musée de l’innocence
  • Fatih Akin | The Cut
  • Salman Rushdie | Joseph Anton
  • Nuri Bilge Ceylan | Winter Sleep

la playlist

Vous aimez ? partagez :-)