Malcom X

Il y a cinquante ans, le 21 février 1965, Malcolm X était abattu à Harlem de seize balles tirées à bout portant. L’ex-mauvais garçon avait été converti à l’Islam en prison. Passionné, intense et électrique, il incarnait, face à Martin Luther King, l’autre aspect de la lutte pour les droits civiques, celui d’un nationalisme noir qui ne se contenterait plus des marches pacifistes et des sit-in, dans une Amérique secouée par les émeutes raciales. Adepte de l’autodéfense, parrain éloigné des Black Panthers, créées peu après sa mort, il demeure une figure révolutionnaire radicale et visionnaire, même s’il fut controversé, et à laquelle même Barack Obama n’a pas été insensible.

les oeuvres
les thèmes

# Martin Luther King vs Malcolm X

Quand, en 1896, les États du Sud développent des « services séparés mais égaux », la violence contre les Noirs, lynchages inclus, est toujours plus terrifiante... Dans les années 1950, le pasteur King décide de se lancer dans la lutte pour les droits civiques de façon pacifiste, par des boycotts et des sit-in. Mais chanter « We Shall Overcome » ne suffit pas. Face à la réponse armée des policiers et même des « simples » citoyens blancs, Malcolm X fait rapidement des adeptes en réclamant le respect « par tous les moyens nécessaires : ce sera le bulletin de vote, ou les balles de fusil. »

1992
Malcolm X
Spike Lee
19921939
Strange Fruit
Billie Holiday
199219391970
Back In The USA
MC5

# Blaxploitation

Dans les années 1960, les Afro-Américains reprennent en main leur Histoire, jusque-là écrite par les Blancs, et dressent eux-mêmes la chronique de leur quotidien, entre les abattoirs de Chicago et les bas-fonds crasseux de Harlem. La véritable trouvaille de la Blaxploitation –des films réalisés par des Noirs, avec des acteurs noirs-, en plus de convoquer les meilleurs musiciens pour réaliser les bandes-son, d’Isaac Hayes à Curtis Mayfield, c’est alors de détourner les codes et références du cinéma « blanc », avec des films comme « Blacula, le Vampire noir » ou « Black Caesar ».

1992193919701992
Malcolm X
Spike Lee
Livre - Série Noire - 1965
Retour en Afrique
Chester Himes
Livre - Série Noire - 19651971
Les Nuits rouges de Harlem (Shaft)
Gordon Parks

# Une Amérique musulmane

Quand Elijah Muhammad prend, en 1934, la tête de Nation Of Islam, créée quatre ans plus tôt, l’organisation se radicalise et son chef plaide alors la cause d’un État noir séparé… Quand Malcolm X y adhère, on dénombre environ 100 000 Musulmans noirs aux États-Unis. L’Amérique blanche découvre alors que les leaders de la lutte pour les droits civiques ne sont pas uniquement des pasteurs protestants, et que même des stars comme Cassius Clay peuvent se convertir. C’est en 1964 que Malcolm X quitte Nation Of Islam, qu’il accuse de racisme, un mois avant d’accomplir son pèlerinage à la Mecque.

Livre - Série Noire - 196519711992
Malcolm X
Spike Lee
Livre - Points - 2004
Les Rêves de mon père
Barack Obama
Livre - Points - 20041964
Muhammad Ali The Greatest
William Klein

# La loi de la rue

La rue est quasi-emblématique de l’histoire des Afro-Américains. C’est une frontière qui délimite les quartiers blancs et noirs, mais c’est aussi le lieu d’où fusent les révoltes. C’est encore le territoire de de la perdition, des plaisirs interdits vendus par les classes dangereuses… Une réputation qui date de l’époque où Harlem, dans les années 1920, proposait du charleston, des filles et du whisky de contrebande... Enfin, c’est à l’ « école de la rue » qu’auront été formés les plus « hard-boiled » des écrivains afro-américains, d’Iceberg Slim à Donald Goines, en passant par Chester Himes.

Livre - Points - 200419642002
8 Mile
Curtis Hanson
Livre - Points - 1970
Journal d’une fille de Harlem
Julius Horwitz
Livre - Points - 19701985
Planet Rock The Album
Afrika Bambaata & Soulsonic Force
Livre - Actes Sud - 1995
Dernière Nuit sur terre
Bill T. Jones

# Sports et politiques

En 1936, pour le sprinter Jesse Owens, gagner quatre médailles d’or à Berlin devient un acte politique à part entière, qui met en rage Hitler... Quand le boxeur Joe Louis, le 22 juin 1937, devient champion du monde poids lourds en envoyant au tapis James Braddock, il séduit même une partie de l’Amérique blanche. La victoire sportive permet désormais de poursuivre l’ « autre » combat : Mohamed Ali refusera de partir au Vietnam et l’année suivante, en 1968, les deux coureurs noirs montés sur le podium aux J.O. de Mexico lèveront le bras en l’air pendant l’hymne américain, en soutien aux Black Panthers.

Livre - Actes Sud - 19951968
Say it Loud : I’m Black and I’m Proud
James Brown
Livre - Actes Sud - 199519681964
Muhammad Ali The Greatest
William Klein

# Négritudes

C’est à Paris que le concept de négritude s’est forgé, dans les années 1930, grâce à des poètes tels que Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire. Anticolonialiste, dénonçant autant le capitalisme que la notion d’exotisme, Césaire le définissait ainsi : « C’est la simple reconnaissance du fait d’être Noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture ». Le terme dépasse les frontières et, devenu le premier président du Sénégal indépendant, Senghor rendra même hommage aux militants afro-américains : «Je chante Malcolm X, l’ange rouge de notre nuit ».

Livre - Points - 2011
Conversations avec moi-même
Nelson Mandela
Livre - 1994
Poèmes complets
Edouard Glissant
Livre - Belfond - 2008
Ligne de fracture
Jesmyn Ward

Pendant ce temps là ...