Lou Reed

Depuis qu’il a participé au changement du cours de l’histoire du rock’n’roll avec le Velvet Underground, Lou Reed est resté le seul musicien réellement dangereux de sa génération. Un de ces artistes dont on ne sait quelle bombe ils sont encore capables d’allumer. Tous les journalistes qui l’ont rencontré vous diront que, devant lui, ils n’en menaient pas large. « Je crée des vibrations sans rien dire. Simplement en étant présent dans une pièce. » Cette odeur de soufre venait d’une œuvre remplie de drogues, de drag queens, de prostitués, d’errances urbaines... Toutes ces histoires vécues à la première personne, après une enfance réglée à coups d’électrochocs. A 71 ans, Lou Reed laisse une des œuvres les plus importantes de la deuxième moitié du XXème siècle, un véritable pont entre poésie et rock’n’roll.

les oeuvres
les thèmes

# Free jazz et électrochocs

Lou Reed est le fruit de ses propres traumatismes (les électrochocs que ses parents lui feront subir craignant ce qu’ils croient être des penchants homosexuels) et d’une culture, dans laquelle on retrouve le free jazz, la musique contemporaine, et les grandes œuvres dans lesquelles des personnages plongent dans les enfers.

Disque - Blue Note - 1960
Free Jazz : A Collective Improvisation
Ornette Coleman
Disque - Gramavision - 1964 / 1973 / 1981
The Well-Tuned Piano
La Monte Young
Livre - Rivages - 1870
La vénus à la fourrure
Léopold von Sacher Masoch
Film - Carlotta - 1929
Loulou
G. W. Pabst
Livre - 10/18 - 1964
Last Exit to Brooklyn
Selby Jr
Hubert

# Le poids des mots

Certes, on retient le saxo de Walk on the wild side, les riffs de Racing in the streets ou le phrasé de Who by fire, mais ces chansons ne seraient pas dans les mémoires sans la qualité de leurs textes. Une qualité d’écriture que partagent, dans des registres différents, Lou Reed, Bruce Springsteen et Leonard Cohen.

Disque - RCA - 1973
Berlin
Lou Reed
Livre - Seuil - 2008
Traverser le feu
Lou Reed
Disque - Columbia - 1978
Darkness of the edge of town
Bruce Springsteen
Disque - Columbia - 1974
New Skin For Old Ceremony
Leonard Cohen

# Au commencement était le Velvet

Une déflagration à retardement. Une explosion dont l’onde de choc se propage encore. A sa sortie, le premier album du groupe ne rencontra qu’une poignée d’amateurs. Puis, les carrières solo de Lou Reed, John Cale et Nico, la renommée d’Andy Wahrol, firent que de plus en plus de monde (re)découvrit The Velvet Underground qui devint et qui reste une des influences les plus importantes du rock.

Disque - Verve - 1974
1969
The Velvet Underground
Disque - RCA - 1973
Berlin
Lou Reed
Disque - Rhino Record - 1973
Paris 1919
John Cale
Disque - Warner - 1990
Songs for Drella
Lou Reed
John Cale

# Compagnons de route

De Springsteen à Richard Hell en passant par Bowie, Laurie Anderson, Iggy Pop, Patti Smith, et des dizaines d’autres, Lou Reed est une des grandes figures de ces années où le rock’n’roll était dangereux et pouvait changer le cours d’une vie, qu’on décide d’attraper une guitare, une machine à écrire ou les deux...

Disque - Rhino Record - 1973
Paris 1919
John Cale
Disque - Columbia - 1978
Darkness of the edge of town
Bruce Springsteen
Livre - Tristram - 1988
Psychotic reactions & autres carburateurs flingués
Lester Bangs
Disque - Sire - 1977
Blank generation
Richard Hell and the Voidoids

# First we take Manhattan

Soho, Brooklyn, The Chelsea Hotel, The C.B.G.B... Dans ces années-là, c’est aux Etats-Unis, et plus particulièrement à New York, que battait le cœur du réacteur. Peut-être parce que vu de ce côté de l’Atlantique, Londres perdait de son exotisme et que les vibrations sourdes et glaciales de Berlin commençaient à peine à résonner sous nos pieds. Paris New York, New York Paris...

Film - Studio Canal - 1995
Brooklyn Boogie
Wayne Wang
Paul Auster
Livre - Tristram - 1988
Psychotic reactions & autres carburateurs flingués
Lester Bangs

Pendant ce temps là ...