Le mystère Alfred Hitchcock

Après avoir vécu dans la peau d’Alfred Hitchcock pour les besoins du biopic de Sacha Gervasi, Anthony Hopkins brosse son profil pour un journaliste français : « Un homme sensible, complexe et secret, plutôt solitaire, ayant peu d’amis et doté d’un appétit énorme pour le cinéma, la bonne chère et les gros cigares… sans oublier les actrices blondes glaciales. » Mais qui se cache derrière ce portrait en clair-obscur d’un des plus grands réalisateurs du xxe siècle ?

les oeuvres
les thèmes

# Le roi du suspense

Alfred Hitchcock a donné une définition du vrai suspense. Il s’interdisait de surprendre le spectateur, mais le rendait complice d’un drame qui pouvait arriver en lui fournissant une information capitale. Il le transformait ainsi en témoin tenté de vouloir prévenir le personnage du danger imminent (une bombe sous la table où il dîne, par exemple). Il distinguait ainsi le mystère, un « processus intellectuel », du suspense, « purement émotionnel ».

Film - Fox Searchlight Pictures - 2013
Hitchcock
Sacha Gervasi
Anthony Hopkins
Helen Mirren
Livre - Institut Lumière - 2003
Alfred Hitchcock : Une vie d'ombres et de lumière
Patrick McGilligan
Livre - Denoël - 1954
Sueurs froides
Boileau
Narcejac
Film - 2007
Dexter - Saison 2
Michael C. Hall
Julie Benz

# Les héritiers

On ne compte plus les héritiers du maître Hitchcock. Combien de réalisateurs se sont amusés à prendre des chignons de dos, en gros plan, après avoir vu celui de Kim Novak dans Sueurs froides ? Combien de scènes de douche ont été inspirées directement par celle - mythique - de Psychose, de Shining de Kubrick à Paranoid Park de Gus Van Sant ? L’œil d’Hitchcock a donné à des générations de réalisateurs un regard nouveau sur le monde.

Film - MK2 - 2000
Merci pour le chocolat
Claude Chabrol
Isabelle Huppert
Jacques Dutronc
Film - Fox Pathé Europa - 1962
James Bond contre Dr No
Terence Young
Sean Connery
Ursula Andress
Film - Sony Pictures - 1984
Body Double
Brian de Palma
Melanie Griffith
Deborah Shelton

# « Hitch » et ses classiques

Né avec le cinématographe, à la fin du XIXe siècle, Hitchcock a commencé sa carrière dans le cinéma muet, sous les mânes des genres artistiques dominants (la photographie et la peinture), et bien sûr des maîtres de l’expressionnisme allemand, Fritz Lang, Murnau… Aucun apprenti réalisateur n’échappa à leur immense influence, à leur sens du cadrage, à leur lumière, et à leurs thèmes, comme le voyeurisme surexploité par Lang dans sa série des Docteur Mabuse.

Exposition - RMN - 2012
Hopper : Catalogue de l'exposition 
Didier Ottinger
Film - MK2 - 1928
Les Espions
Rogge
Gerda Maurus Fritz Lang
Rudolf Klein
Film - Warner bros - 1959
La Mort aux trousses
Alfred Hitchcock
Cary Grant
Eva Marie Saint

# Un homme de lettres

Alfred Hitchcock avait un principe : conscient que le cinéma ne pourrait rien apporter de plus aux classiques de la littérature, il choisissait plutôt d’adapter des polars, à condition que le livre possède au moins une scène intéressante. C’est pourquoi il préféra souvent adapter des romans noirs, ceux de Patricia Highsmith (L’Inconnu du Nord-Express), Daphné Du Maurier (Rebecca et Les Oiseaux), Boileau-Narcejac (Sueurs froides) ou Robert Bloch (Psychose). Et rarement le genre ne fut aussi bien servi…

Livre - Denoël - 1954
Sueurs froides
Boileau
Narcejac
Livre - Moisson Rouge - 1959
Psychose
Robert Bloch

# Une œuvre musicale

Alfred Hitchcock a toujours eu un rapport d’amour - haine avec la musique. Il rêvait parfois de s’en débarrasser, de laisser les images parler d’elles-mêmes. Il avait prévu par exemple de tourner la fameuse scène de la douche dans Psychose sans accompagnement sonore. Mais comment ne pas faire de la musique un élément crucial lorsque l’on a pour complice un compositeur de la trempe de Bernard Herrmann, véritable orchestrateur du suspense hitchcockien.

Disque - Elektra - 1998
Extinction Level Event
Busta Rhymes
Disque - Silva America - 2006
The Essential Film Music Collection
Bernard Herrmann

# Dans son abîme psychologique

Pendant longtemps, Alfred Hitchcock fut classé comme un honnête artisan de série B, un habile faiseur. Il aura fallu que les Européens s’intéressent à lui pour que le monde découvre tout le vertige psychologique de ses films, ses angoisses, son inconscient caché, sa perversité. Un livre en particulier sera décisif : l’essai écrit en 1957 par deux critiques français et jeunes cinéastes, Claude Chabrol et Eric Rohmer. Il est au commencement de tout.

Livre - PUF - 1900
L'Interprétation des rêves
Sigmund Freud
Film - Warner bros - 1959
La Mort aux trousses
Alfred Hitchcock
Cary Grant
Eva Marie Saint
Livre - Ramsay - 1967
Hitchcock, édition définitive
Truffaut
François

# Le père du film d’horreur

Sans doute Alfred Hitchcock n’a-il pas inventé le film d’horreur - déjà bien portant quand le cinéaste Tod Browning tourna Freaks au début des années 1930 -, mais avec Psychose et Les Oiseaux, il l’a révolutionné, et codifié le genre en confrontant la folie démoniaque à la réalité, à la vie quotidienne. Beaucoup des plans imprimeront durablement l’œil et se retrouveront dans de nombreux autres films : un escalier sombre, une maison obscure, une ville déserte la nuit…

Livre - Moisson Rouge - 1959
Psychose
Robert Bloch
Film - Sony Pictures - 1984
Body Double
Brian de Palma
Melanie Griffith
Deborah Shelton
Disque - Silva America - 2006
The Essential Film Music Collection
Bernard Herrmann

Pendant ce temps là ...