le-grand-theatre-doklahama

Madeleine Louarn, Jean-François Auguste - 2018
« Je combats ; personne ne le sait ; il y en a qui le sentent, on ne peut pas l'éviter ; mais personne ne le sait. Je m'acquitte de mes devoirs quotidiens, on peut me reprocher un peu d'inattention, mais très peu. » Franz Kafka Avec Madeleine Louarn, Jean-François Auguste et les acteurs handicapés de la troupe Catalyse, la vie pour le beau et l'avènement de la poésie se travaillent, se conquièrent. Reprenant à leur compte les derniers et souvent méconnus écrits de Franz Kafka, les deux metteurs en scène proposent une immersion dans cette pensée bouillonnante. Éminemment lucide, le chemin qu'a toujours proposé l'auteur est un terrain de jeu où la joie et l'inattendu des acteurs font friction avec le sort de l'être humain et son irréductible petitesse. Naviguant avec spontanéité dans ce réseau de textes, Le Grand Théâtre d'Oklahama raconte nos aveuglements, nos désirs d'assimilation et de liberté et comment ils participent trop souvent à nous faire accepter ce qui nous oppresse et nous domine. (Texte de présentation du spectacle du Festival d’Avignon)