la-main-coupee

Blaise Cendrars - 1946
Dès le début de la guerre, le suisse Fréderic Louis Sauser dit Blaise Cendrars, lance un appel aux artistes étrangers qui vivent en France pour qu’ils se mobilisent. Lui s'engage à la Légion étrangère pour la durée de la guerre. En 1915 il est blessé et amputé du bras droit. Le « poète de la main gauche » reviendra à plusieurs reprises sur cet épisode de sa vie, dont la première fois dans J’ai tué publié en 1915.