Keith Haring

Avec ses drôles de personnages aux formes simples, exécutés en quelques traits à la vitesse de la lumière dans des lieux publics, pour le plus grand bonheur d’enfants et de badauds attroupés, Keith Haring a donné vie à son rêve : un art populaire et accessible à tous. Mais au-delà de la performance, on découvre ou on redécouvre, à l’occasion de la grande rétrospective qui lui est consacrée au Musée d’Art Moderne de Paris du 19 avril au 18 août 2013, que Haring était avant tout un immense artiste engagé qui abordait tous les sujets majeurs de son époque, des plus joyeux (l’enfance, la danse, le sexe) aux plus dérangeants (la guerre nucléaire, le racisme, le sida)...

les oeuvres
les thèmes

# Influences

Après avoir suivi une formation de dessinateur publicitaire, Keith Haring se passionne pour l’histoire de l’art et étudie les œuvres de Jean Dubuffet, Stuart Davis, Paul Klee, Jackson Pollock, Pablo Picasso, Fernand Léger et Henri Matisse, avant de découvrir le travail de Pierre Alechinski, qui sera une véritable révélation. Jusqu’à la fin de sa vie, il n’aura de cesse de visiter tous les musées de la planète pour s’imprégner des œuvres des grands maîtres.

Livre D'Art - Découvertes Gallimard - 2012
Lascaux
Michel Geneste Jean
Livre d'Art - Gallimard - 2002
Alechinsky, le pinceau voyageur
Marcelin Pleynet
Film - Arte Video - 2000
Le mystère Picasso
H.G. Clouzot

# Contemporains

Dans le New York des années 1980 en pleine ébullition créative, Haring est au centre d’une communauté underground très active rassemblant des artistes dont la plupart sont aussi ses amis, notamment Jean-Michel Basquiat, Kenny Scharf, et l’inévitable Andy Warhol, qui fait office de figure tutélaire et de père spirituel de ce mouvement bouillonnant.

Livre d'Art - Fage Editions - 2012
Di Rosa Graphic
Hervé Di Rosa
Livre - Flammarion - 2007
Ma Philosophie de A à B et vice-versa
Andy Warhol
Film - M6 Vidéo - 2011
Jean-Michel Basquiat : The Radiant Child
Michel Basquiat Tamra Davis
Jean
Film - French Connection Films - 2008
Keith Haring : le petit prince de la rue
Christina Clausen
Keith Haring

# L’artiste globe-trotter

La célébrité arrive très vite pour Keith Haring. Dès 1982, alors qu’il n’a que 24 ans, il est demandé dans le monde entier. Extrêmement productif et créatif, d’une énergie débordante, il va, durant tout le reste de sa très courte vie, parcourir le globe en avion pour exposer, donner des cours à des enfants ou peindre d’immenses fresques dans les lieux les plus divers, des galeries aux monuments publics, de Berlin à Pise en passant – entre autre ! - par Amsterdam, Paris, Anvers, Naples, Sao Paulo, Londres, Tokyo, Melbourne, Rio de Janeiro, Helsinki, Bordeaux, Paris, Barcelone...

Expositions - Musée d'Art Moderne - 19 avril - 18 août 2013
Keith Haring, The Political Line
Livre - JC Lattès - 2009
Le mur de Berlin
Frederick Taylor
Livre - Flammarion - 2012
Journal
Keith Haring

# Graffiti

De la grotte de Lascaux aux murs des grandes villes, l’homme a toujours dessiné et peint sur tous les supports « naturels » qui s’offraient à lui. Le graffiti, apparu à New York dans les années 1970, sur les murs et sur les rames de métro, fascine immédiatement Haring, qui le considère comme un art : « Les graffitis étaient la chose la plus merveilleuse que j’aie jamais vue. Ces garçons, qui étaient évidemment très jeunes et venaient de la rue, possédaient une incroyable maîtrise du dessin. » Dès 1980, Haring peint à son tour sur des palissades, des bennes à ordure, des murs et dans le métro, tout comme un certain « SAMO », pseudonyme de Basquiat, dont il admire le travail et qu’il va bientôt rencontrer.

Livre D'Art - Découvertes Gallimard - 2012
Lascaux
Michel Geneste Jean
Livre pour Enfants - La Joie de Lire - 2010
Le grand livre des petites choses
Keith Haring
Film - M6 Vidéo - 2011
Jean-Michel Basquiat : The Radiant Child
Michel Basquiat Tamra Davis
Jean
Film - French Connection Films - 2008
Keith Haring : le petit prince de la rue
Christina Clausen
Keith Haring

# Homosexualité & sida

L’homosexualité assumée de Keith Haring – à une époque où les coming-out étaient encore rares – imprègne une grande partie de son œuvre, sous une forme d’abord joyeuse puis forcément plus tragique, mais toujours sans pathos. Il vit pleinement la période hédoniste new-yorkaise du début des années 1980, avant l’arrivée du sida, qui le touche personnellement en 1988 et l’emportera deux ans plus tard. La fin de sa vie est une véritable course contre la montre : Haring travaille d’arrache-pied, répétant « J’ai encore tellement de choses à faire ». Il représente le virus dans ses toiles et milite avec acharnement pour la prévention à travers des œuvres explicites comme Safe Sex.

Expositions - Musée d'Art Moderne - 19 avril - 18 août 2013
Keith Haring, The Political Line
Livre - Flammarion - 2012
Journal
Keith Haring
Livre - Flammarion - 2007
Ma Philosophie de A à B et vice-versa
Andy Warhol
Disque - Universal - 1988
A Very Special Christmas
Compilation

# Sex & Drugs & Disco

Au début des années 1980, New York est un paradis de créativité, de fête et d’exubérance, en perpétuel mouvement. Le mouvement hip-hop explose, la danse et le sexe insouciant règnent dans de mythiques boîtes gay comme le Mudd Club, le Club 57 et le Paradise Garage. Mais ces quelques années magiques seront bientôt balayées par les ravages de la drogue et du sida...

Film - MGM - 1985
Recherche Susan désespérément
Susan Seidelman
Madonna
Rosanna Arquette
Disque - Salsoul Records - 1995
Paradise Garage
Larry Levan
Disque - Logic - 1997
Keith Haring : Retrospective Music of his Area
Junior Vasquez

Pendant ce temps là ...