Disquaire Day

Depuis 2011 (2007 aux USA), le temps d’une journée particulière (cette année le 16 avril), le bon vieux disque vinyle est remis en avant dans les médias et dans certaines boutiques mieux éclairées que d’autres L’événement a été baptisé Disquaire Day. A cette occasion, les labels s’en donnent à cœur joie et font presser en quantité limitée des 33T ou des 45T vendus – en toute logique ! – uniquement ce jour-là. Une occasion parfaite pour revenir sur l’histoire de l’objet vinyle et sur les drôles de sensations qu’il continue de procurer à ses fervents admirateurs.

les oeuvres
les thèmes

# Single

Il y a bien, bien, bien longtemps, le 45T était peu coûteux, aisément transportable et échangeable contre une nouveauté, plus “in”. Le 45T simple, un titre par face – “single” pour les Anglo-Saxons – aura été au cœur de toutes les révolutions musicales. Nourriture pour juke-box pendant les années 50 et 60 (l’époque d’American Graffiti), carte de visite pour les garage-bands débutants de l’époque Nuggets, pivot de la Northern Soul… il continue de garnir les bacs de disquaires fréquentés par Bobby Gillespie et une nouvelle génération pour qui le Disquaire Day est le rythme avec Noël !

Audio - 1972
Nuggets
Compilation
Audio - 1973
American Graffiti
Bande originale du film
Vidéo - 2014
Northern Soul
Elaine Constantine

# Collectionnite

Il fut longtemps objet de consommation courante, puis devint de plus en plus difficile à dénicher… Les plus maniaques se sont alors mis à le collectionner. Le disque vinyle s’est donc transformé en collector recherché par les nostalgiques des années 50 et de la B.O. d’American Graffiti, par le fan de garage-bands découverts via Nuggets, par les amateurs d’enregistrements pirates ou tout simplement par de vrais mélomanes esthètes qui parlent de leur passion “vinylique” dans des livres.

Audio - 2015
Bobby Gillespie presents Sunday Mornin’ Comin’ Down
Bobby Gillespie
Livre - Grasset - 2001
Les coins coupés
Philippe Garnier
Livre - Camion Blanc - 2010
Bootleg - Les flibustiers du disque
Alain Gaschet

# Surprise-partie

A Manchester, à l’époque de la Northern Soul, dans les garages de banlieues américaines où répétaient les groupes découverts par Lenny Kaye, dans les arrière-salles où le rock’n’roll réveillait les teenagers, le disque vinyle était au cœur de la fête. Sans lui, il n’y aurait pas eu de surprises parties, de DJs, de maxi-singles “special dance remixes” et de drague dans les boums.

Livre - Mareuil Editions - 2015
Passeurs de disques
Ersin Leibowitch
Vidéo - 2001
High Fidelity
Stephen Frears
Vidéo - 2014
Northern Soul
Elaine Constantine

# Moments de vie

Certains, comme Nick Hornby, Virginie Despentes ou Philippe Dumez se souviennent de l’endroit où ils ont acheté ou écouté pour la première fois un disque marquant. D’autres, comme Lenny Kaye ou Bobby Gillepsie compilent sur un double vinyle quelques-uns des morceaux préférés de leur adolescence. D’autres encore écoutent l’enregistrement pirate d’un concert auquel ils ont naguère assisté. Le vinyle c’est la nostalgie, mais aussi le rappel de chouettes moments de vie.

Audio - 2015
Bobby Gillespie presents Sunday Mornin’ Comin’ Down
Bobby Gillespie
Livre - Grasset - 2015
Vernon Subutex
Virginie Despentes
Livre - 10/18 - 2004
31 Songs
Nick Hornby
Livre - 2011
Le chanteur
Cathi Unsworth

Pendant ce temps là ...