Camille Claudel

en collaboration avec Arte

« Il y a un mystère dans la maladie de Camille Claudel et la durée de son internement, et aussi dans le comportement de Paul Claudel. Camille Claudel avait été diagnostiquée comme paranoïaque et à plusieurs moments les médecins ont suggéré à la famille qu’elle pourrait sortir de l’hôpital. J’ai voulu montrer ce mystère au spectateur, mais sans vouloir trancher ou apporter de réponse. Le mystère n’est pas percé, mais au contraire il est exprimé, agrandi ». Derrière la question qui a guidé Bruno Dumont dans la réalisation de son film, se pose aussi, en filigrane, celle des rapports entre l’art et la folie. Et vos vacances ?

< La sélection >

FERMER
  • Voir la vidéo
    Localiser

    Camille Claudel 1915

    Bruno Dumont - Video - 2013
    Née en 1864, Camille Claudel, sœur aînée de l’écrivain Paul Claudel, est sculptrice, élève d’Auguste Rodin avec lequel elle entretiendra une relation amoureuse, passionnelle, pendant quinze ans. Talentueuse, au point que son amant et mentor en fera plus d’une fois sa collaboratrice, elle s’enferme peu à peu dans un sentiment de persécution après leur rupture et à mesure que lui sont refusés les signes de reconnaissance qu’elle pense mériter. Sa famille la fera interner en 1913. Elle décédera dans un asile près d’Avignon après trente années de réclusion. C’est à trois petites journées, comme Camille en vivra des milliers, que s’intéresse Bruno Dumont qui filme Juliette Binoche / Camille Claudel sans fard, au milieu de vrais pensionnaires d’un asile.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Camille Claudel (DE)
  • Voir la vidéo
    Localiser

    Camille Claudel

    Bruno Nuytten - Video - 1988
    Avant la sortie du film de Bruno Nuytten et la prestation multi-récompensée d’Isabelle Adjani dans le rôle-titre, peu de gens auraient placé Camille Claudel au Panthéon de la sculpture française où trône son maître Auguste Rodin. Le film, adapté de la biographie écrite par la petite- fille de Paul Claudel - le frère de Camille - nous présente une Camille dévorée par sa passion de la sculpture et par l’amour qu’elle porte à Rodin. Mais il redonne surtout toute sa place à l’artiste de génie qu’elle était et dont Rodin a fait plusieurs fois sa collaboratrice, notamment pour certaines pièces de La Porte de l’Enfer. Ce feu intérieur, le manque de reconnaissance artistique et la douleur de la rupture - Rodin ne quittera jamais Rose Beuret - consumeront Camille Claudel au point que sa famille la fera internée en 1913.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Camille Claudel (DE)
  • Rodin

    Rainer Maria Rilke - 1903
    Rodin est un ogre. Il dévore la sculpture, les honneurs et Camille Claudel, son élève, sa muse, sa maîtresse. R. M. Rilke tombe sous le charme du sculpteur au tournant du siècle. Il accepte la commande d’une biographie du sculpteur par un éditeur allemand et se rend à Paris pour y rencontrer Rodin. Les deux hommes se lient d’amitié au point que Rilke, deux ans après la parution de son livre, deviendra le secrétaire de Rodin. C’est d’ailleurs la femme de l’écrivain, Clara Westhoff, elle-même sculptrice, qui la première découvrira l’hôtel Biron, future résidence du sculpteur transformé par l’État en Musée Auguste Rodin en 1919 et dont une pièce est entièrement consacrée à l’œuvre de Camille Claudel. Une biographie fouillée, passionnée, par l’auteur de Lettres à un jeune poète.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Camille Claudel (DE)
  • Mapplethorpe-Rodin

    Collectif - 2014
    Une première confrontation, Mapplethorpe versus Rodin, entre l’œuvre du photographe et celle du sculpteur avait été organisée en 1992, à Düsseldorf. En 2014, c’est un dialogue entre les deux œuvres qui était mis en scène au sein même du Musée Rodin. A un siècle de distance, ces deux adorateurs de Baudelaire convergent : l’un vient des instantanés louches mais cherche la beauté de la statuaire classique ; l’autre injecte une liberté nouvelle dans ses bronzes et marbres. Leur rencontre était aussi celle de deux villes et de deux époques bouillonnantes, le New York des protopunks des années 70 et le Paris des avant-gardes du début du XXe.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Camille Claudel (DE)
  • Les Fleurs du Mal

    Charles Baudelaire - 1857
    Auguste Rodin, né en 1840, ne rencontrera jamais Charles Baudelaire, d’une vingtaine d’années son aîné (1821), mais l’œuvre du poète aura une grande influence sur son travail, notamment dans La Porte de l’Enfer dont le thème, l’opposition entre le Bien et le Mal, puise directement dans l’œuvre de Dante, mais aussi dans Les Fleurs du Mal. Rodin en illustrera d’ailleurs une édition originale de 1857 que lui confiera un collectionneur. C’est aussi à lui que l’on fera appel pour réaliser une statue en hommage au poète dont il n’exécutera, faute de subvention, que le buste. Indirectement, c’est aussi le changement de sensibilité du tournant du siècle, le passage à « l’âme moderne », qu’illustrent, chacun dans son art, le Poète et le Sculpteur.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Carl Watson
    Mapplethorpe/Rodin, les fleurs du mâle
  • Prélude à l’après midi d’un faune

    Claude Debussy - 1894
    « Prélude à l’après midi d’un faune s’est imposé de lui-même. La musique semble aussi fluctuante, ondoyante et insaisissable que La Porte de l’Enfer. Créée en 1894, l’œuvre semble appliquer à la musique ce que l’impressionnisme a apporté à la peinture. Enfin, quoi de mieux pour illustrer le symbolisme de Rodin qu’une œuvre musicale tirée d’un poème de Stéphane Mallarmé ». Rémy Diaz scénariste du documentaire La Porte de l’Enfer.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Camille Claudel (DE)
  • Marat-Sade

    Peter Weiss - 1967
    Der komplette Titel des Stücks ist ein ganzes Programm für sich: Die Verfolgung und Ermordung Jean Paul Marats dargestellt durch die Schauspielgruppe des Hospizes zu Charenton unter Anleitung des Herrn de Sade. Peter Weiss stellt sich vor, wie Sade die Ermordung von Marat in einem von Irren dargestellten Theaterstück inszeniert. Das übersetzte und in der ganzen Welt aufgeführte Stück stellt diese berühmten, manchmal verschwommenen Grenzen in Frage, die jene Menschen mit gesundem Geisteszustand von den anderen unterscheiden. Warum werden Sade oder Camille Claudel eingesperrt? Aus welchen Gründen sondert die Gesellschaft bestimmte Leute ab? Weil sie unsere Gewissheiten ins Wanken bringen? Weil sie für sich selbst oder für andere gefährlich sind? Ein schöner Spiegel, der Camille Claudel 1915 von Bruno Dumont vorgehalten wird.
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Camille Claudel (DE)
  • L’Histoire de ma vie

    Henry Darger - Livre - 1968 – 1973
    Henry Darger est un Américain anonyme, né en 1892 et décédé en 1973. C’est à sa mort, quand son propriétaire reprend possession de l’appartement dans lequel Darger a habité pendant plus de quarante ans, que l’on découvre l’œuvre gigantesque de ce marginal, composée de centaines de dessins peints et d’un récit illustré de plus de 15 000 pages. Entre art psychotique (orphelin, Henry Darger est passé de foyers en institutions pour handicapés mentaux) et art brut (ces artistes, souvent autodidactes, qui composent des œuvres en marge de tous les circuits professionnels), l’œuvre de Darger interroge sur les relations entre l’art et la folie et nous rappelle que, de Van Gogh à Artaud, de Lou Reed à Camille Claudel, les frontières entre génie et folie sont parfois très fines, voire très subjectives.
  • Voir la vidéo
    Localiser

    L'humanité

    Bruno Dumont - Video - 1999
    Le corps d’une très jeune fille violée est retrouvé en pleine campagne. Un lieutenant de police, un peu dérangé depuis qu’il a perdu sa femme et sa fille dans un accident de voiture, est chargé de l’enquête. Dans L’humanité (avec un petit h) comme dans ses autres films, Dumont n’est pas intéressé par l’intrigue (pas plus que Pialat dans Police) mais par : « la qualité humaine d'un homme et d'un individu [...] ce qui m'intéresse, c'est de filmer les individus, je n'essaie pas de saisir le genre humain », Metropolis, Arte, 1999. Le cinéma de Dumont est donc un cinéma rêche, radical dans ses partis pris (acteurs amateurs, plans fixes, cinémascope), qui frôle le mystique, parfois même le burlesque (P’tit Quinquin). Parfois seulement.
  • Anish Kapoor : Le spirituel dans l’art

    Christine Vial Kayser - Livre - Presses Universitaires de Rennes - 2013
    La première rencontre entre Anish Kapoor et le grand public français fut un triomphe, plus de 270 000 visiteurs se sont déplacées pour voir Leviathan, une œuvre installée en 2011 dans le cadre de Monumenta au Grand Palais : une immense toile rouge gonflée dans laquelle on pénétrait avant de pouvoir la découvrir de l’extérieur. Les choses se sont récemment gâtées avec l’installation de Dirty Corner, l'une des six pièces exposées dans les jardins du château de Versailles. « J’ai compris que l’installation des œuvres change leur signification » déclarait Kapoor à l’occasion d’une de ses expositions dans une galerie de Londres dans les années 80. Visiblement, cette nouvelle installation n’est pas du goût de tous les publics.
  • L’Atelier d’Alberto Giacometti

    Jean Genet - 1958 – 1963
    « Il n’est pas à la beauté que la blessure, singulière, différente pour chacun, cachée ou visible, que tout homme garde en soi, qu’il préserve et où il se retire quand il veut quitter le monde pour une solitude temporaire mais profonde. Il y a donc loin de cet art à ce qu’on nomme misérabilisme. L’art de Giacometti me semble vouloir découvrir cette blessure secrète de tout être et même de toute chose, afin qu’elle les illumine ». Jean Genet
    Retrouvez cette oeuvre dans d'autres sélections
    Mapplethorpe/Rodin, les fleurs du mâle

Camille Claudel 1915
Bruno Dumont

Camille Claudel
Bruno Nuytten

Rodin
Rainer Maria Rilke

Mapplethorpe-Rodin
Collectif

Les Fleurs du Mal
Charles Baudelaire

Prélude à l’après midi d’un faune
Claude Debussy

Marat-Sade
Peter Weiss

L’Histoire de ma vie
Henry Darger

L'humanité
Bruno Dumont

Anish Kapoor : Le spirituel dans l’art
Christine Vial Kayser

L’Atelier d’Alberto Giacometti
Jean Genet

Dans cette sélection

  • Bruno Dumont | Camille Claudel 1915
  • Bruno Nuytten | Camille Claudel
  • Rainer Maria Rilke | Rodin
  • Collectif | Mapplethorpe-Rodin
  • Charles Baudelaire | Les Fleurs du Mal
  • Claude Debussy | Prélude à l’après midi d’un faune
  • Peter Weiss | Marat-Sade
  • Henry Darger | L’Histoire de ma vie
  • Bruno Dumont | L’humanité
  • Christine Vial Kayser | Anish Kapoor : Le spirituel dans l’art
  • Jean Genet | L’Atelier d’Alberto Giacometti

la playlist

Vous aimez ? partagez :-)