10-rue-frederick

Philip Dunne - 1958
10, rue Frederick est la moins mauvaise des adaptations faites d’un roman de O’Hara. C’est peut-être parce qu’il y a la présence de Gary Cooper et qu’il va bientôt mourir. Le spectateur le sent. Un jour, sur le tournage, il discute avec Hemingway avec qui il était ami et lui dit qu’il n’en avait plus pour très longtemps, qu’il partirait avant lui. Effectivement, il est mort d’un cancer foudroyant quelques semaines avant le suicide d’Hemingway. 10, rue Frederick est l’histoire d’un type qui quitte sa femme, rend visite à sa fille à New York et qui tombe amoureux de la colocataire de sa fille, jouée par Suzy Parker, le mannequin vedette des années cinquante, dont on ne peut que tomber raide amoureux.